Assurance santé

Un Français sur dix ne dispose pas d'une assurance complémentaire santé

Publié par le

Mutuelle santé : les jeunes de moins en moins couverts

Le renoncement à la complémentaire santé est en progression en France et notamment chez les jeunes de 18 à 24 ans. Alors que 75 % déclaraient être couverts par une mutuelle santé en 2017, la proportion a baissé à 66 % en 2018.

Baisse de 16 points chez les étudiants

Les jeunes de moins en moins couverts. D’après le baromètre de la Fédération nationale indépendante des mutuelles (Fnim) réalisé en partenariat avec le cabinet Epsy, la part de Français renonçant à souscrire une assurance complémentaire santé est passée de 7 % en 2017 à 10 % en 2018. Un renoncement qui ne cesse de s’accroître puisqu’il y a 5 ans cette part atteignaient 6 %. Un net recul qui est encore plus marqué chez les plus jeunes. Alors que la proportion de Français de 18 à 24 ans couverts par une complémentaire santé était de 75 % en 2017, elle a chuté à 66 % l’année dernière. Parmi eux ce sont les étudiants qui sont les plus touchés : 69 % contre 85 % en 2017. Soit une baisse de 16 points en seulement un an.

La fin du régime étudiant en question

Depuis le 1er septembre dernier, les nouveaux étudiants sont automatiquement rattachés à la Sécurité sociale. Auparavant, ces derniers devaient s’inscrire à une mutuelle étudiante afin de disposer d’une couverture de base de l’assurance maladie. « A partir du moment où on ne propose plus la mutuelle dans les files d'inscription des facultés, ça y est sûrement pour quelque chose », a expliqué le président de la Fnim Philippe Mixe. La fin du régime étudiant ne serait toutefois pas le seul facteur explicatif pour la fédération. Cette dernière évoque ainsi les difficultés économiques ainsi qu’une certaine défiance envers le système d'assurance collectif privé.

Outre cette importante baisse chez les 18-24 ans, la Fnim s’inquiète également du recul du taux d’équipement chez les Français aux revenus les plus modestes (des revenus inférieurs à 20 000 euros par an) : de 84 % en 2017 à 80 % en 2018. Une tendance qui pourrait s’accentuer dans les années à venir puisque 17 % des Français déclarent être prêts à ne pas souscrire d’assurance complémentaire santé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES