• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance santé

Un Français sur trois n'a pas le réflexe d'appeler le SAMU lors d'un AVC

Publié par le , Mis à jour le 31/10/2017 à 11:32

35% des Français n'auraient pas la reaction appropriee

L’AVC est une urgence. Alors que les accidents vasculaires cérébraux touchent des dizaines de milliers de nouvelles personnes chaque année en France, le réflexe d’appeler les urgences n’est pas acquit.

Un dysfonctionnement du cerveau

Un AVC toutes les 4 minutes. En France, les accidents vasculaires cérébraux concernent 1 Français sur 6. Cette attaque brutale provient d’un déficit neurologique soudain d’origine vasculaire dû à un infarctus ou à une hémorragie au niveau du cerveau. Lorsqu’il n’est pas fatal, l’AVC peut laisser des séquelles telles que le trouble de la parole ou bien encore la paralysie des membres. Responsable de la troisième cause de mortalité dans l’hexagone, derrière le cancer et les infarctus du myocarde, l’AVC est méconnu et sous-estimé.

Seulement 65% des Français appelleraient le 15

En partenariat avec Odoxa, la Fondation pour la recherche sur les AVC vient de révéler un sondage alarmant. Alors que plus d’un tiers des Français (35%) n’auraient pas une « réaction appropriée », près d’un sur 5 pense que l’AVC  « est situé au niveau du cœur ». Les fausses idées ne s’arrêtent pas là. En effet, un Français sur 4 pense que cette maladie ne peut pas toucher les enfants et 3 sur 4 ne savent pas qu’elle est la première cause de mortalité chez les femmes, devant le cancer. Cette méconnaissance est soulignée alors qu’aujourd’hui le nombre d’enfants atteint d’AVC augmentent.

Les signes d'un AVC

Les « réactions inappropriées » sont bien évidemment à mettre en relation avec cette méconnaissance criante. Pour avoir une bonne réaction voici les différents signaux d’alertes :

  • Troubles de la vision
  • Vertiges
  • Troubles du langage et de la parole
  • Maux de têtes inhabituels
  • Troubles sensitifs et moteurs

Si jamais ces symptômes surviennent à vous ou à un proche, il n’y a qu’un réflexe à avoir : appeler le SAMU.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES