Assurance santé

Un projet de « passeport vert » de la Commission européenne pour permettre aux vaccinés de voyager

Publié par le , Mis à jour le 02/03/2021 à 09:59

Ursula von der Leyen, présidente de la Commission européenne a expliqué vouloir présenter un nouveau passeport certifiant la vaccination ou un test négatif au Covid-19 durant ce mois de mars. Toutefois, certains pays membres de l'UE voient ce projet d'un mauvais œil, alors qu'une petite partie seulement de la population européenne a pu pour l'instant être vaccinée.

Un passeport numérique pour certifier une vaccination ou un test négatif au Covid-19

La Commission européenne compte proposer durant ce mois de mars un projet de « passeport vert », un passeport numérique confirmant si une personne est bien vaccinée contre le Covid-19 ou si elle a récemment été testée négative au virus. « Nous présenterons ce mois-ci une proposition législative pour un 'Digital Green Pass'. L'objectif est de fournir la preuve qu'une personne a été vaccinée, des résultats de tests pour ceux qui n'ont pas encore pu être vaccinés, des informations sur la guérison du Covid-19. »

De plus, le passeport pourrait préciser si une personne « peut être considérée comme immunisée en raison de sa situation sanitaire, de la présence d'anticorps », tel que l'a expliqué un porte-parole de la Commission.

Une idée qui divise les pays européens

En janvier dernier, les chefs d'États et des gouvernements s'étaient réunis pour décider de normes partagées pour ce certificat ; jeudi dernier, ils ont mis en avant « une approche commune ». « Nous nous proposons d'assurer la coordination sur les critères […] et de créer une plateforme qui connecterait les différentes solutions nationales », avait allégué Ursula von der Leyen, jugeant que ce travail préparatif avec les États durerait « au moins trois mois ». En outre, elle avait évoqué les « interrogations scientifiques » remarquant que la vaccination ne garantissait pas que l'on cesse de transmettre le virus.

Toutefois, quelques États dont notamment la France se montrent réticents à la mise en place d'un tel système. En effet, ils estiment que la question des droits en lien à un passeport vaccinal est prématurée et pourrait créer d'importantes inégalités : moins de 5 % des Européens ont pu avoir accès au vaccin à l'heure actuelle. A contrario, des pays comme l'Autriche ou la Grèce désirent qu'un tel dispositif devrait être mis en place rapidement, entre autres afin de sauver leur saison estivale.

Un passeport pour permettre aux Européens de voyager

Car ce passeport « a pour but, sur les bases des informations disponibles dans ce certificat, de faciliter la liberté de mouvement », tel que l'a expliqué le porte-parole de la Commission, remarquant que le respect de la libre circulation est dans les cordes de Bruxelles. Il respectera la protection des données, la sécurité et la vie privée » et devrait « permettre graduellement aux Européens de se déplacer en sécurité au sein de l'UE ou en dehors, pour le travail ou du tourisme ».

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}