Assurance santé

Un test sanguin pourrait dépister le cancer précocement

Publié par le

Ce test se nomme CancerSEEK

Une étude, publiée le 18 janvier, évoque une avancée significative dans le dépistage des cancers. Un test sanguin expérimental a permis une détection précoce des huit cancers les plus fréquents. Un vrai motif d’espoir dans la lutte contre cette maladie.

Une détection avant les premiers symptômes de la maladie  

Une avancée qui donne de l’espoir. La revue Science vient de publier le 18 janvier dernier, une étude menée par des chercheurs de l’Université Johns Hopkins à Baltimore (Maryland) sur un test sanguin expérimental. Ce dernier, nommé CancerSEEK, permettrait de détecter le cancer de manière précoce. Les scientifiques expliquent qu’il a déjà permis de dépister les 8 cancers (pancréas, l'estomac, du sein, etc.) les plus fréquents dans 70 % des cas. Cette étude, menée par le chercheur, Nickolas Papadopoulos, avait pour but de détecter la maladie avant l’apparition des premiers symptômes. Dépister en amont la maladie augmenterait grandement les chances de guérison.  

Un motif d’espoir pour les chercheurs et malades

Alors que les diagnostics de cancer ont augmenté en 2017, plusieurs centres de recherches multiplient les études portant sur des tests qui serviraient à détecter la maladie de manière précoce. « Le Graal pour les chercheurs en oncogénétique, c’est la mise au point d’un test universel détectant tous les cancers, en particulier à un stade précoce. Depuis trois ou quatre ans, d’énormes avancées ont été accomplies avec l’apparition de tests fondés sur l’analyse de l’ADN tumoral circulant. En France, quelques équipes, dont la nôtre, travaillent sur le sujet », explique le professeur Thierry Frebourg (Département de médecine génomique et de médecine personnalisée, CHU de Rouen) au journal Le Monde.

Malgré le prix, l’étude est soumise à quelques critiques

Les scientifiques ont d’ailleurs mis au point des « « biopsies » des cellules cancéreuses circulant dans le sang pour connaître la réaction qu’un patient aura aux traitements. Les chercheurs expliquent néanmoins que la détection de bribes d’ADN révélant un cancer est compliquée. Le CancerSEEK est donc source d’espoir dans le monde de la recherche sur le cancer. Le prix de ce test sanguin sera quant à lui inférieur à 500 $. « Ce montant est excellent » puisqu’il est équivalent à ceux d’autres tests actuels de détection du cancer explique Anirban Maitra, cancérologue du Centre du cancer Anderson à Houston au Texas. Cette dernière pointe néanmoins les problèmes de CancerSEEK. Certaines personnes pourraient être testées faussement positives dans certains cas.  

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES