Assurance santé

Une nouvelle campagne incite les Français à mieux manger

Publié par le

Santé publique France propose de nouvelles alternatives alimentaires

Santé publique France adopte une nouvelle stratégie de communication : lancée ce mardi 22 octobre, sa nouvelle campagne ne veut pas culpabiliser. Pour améliorer leurs habitudes alimentaires, elle préfère encourager les Français à consommer davantage de légumineuses (pois chiches, lentilles...) et féculents (pâtes, pains complets, riz, semoule...).

S'adapter pour mieux manger

Pendant un mois complet, cette nouvelle campagne sera diffusée à la télévision, sur mangerbouger.fr ainsi que sur les réseaux sociaux. Cette fois-ci, l'agence du Ministère des Solidarités et de la Santé ne mise pas sur des changements radicaux, mais bien sur une mutation progressive des régimes alimentaires des Français.

On peut par exemple lire de nouveaux slogans au ton assez positif : « Commencez par améliorer un plat que vous aimez déjà », en n'oubliant pas de donner quelques recommandations : « Vous êtes plutôt pâtes carbonara ? Optez pour des pâtes complètes, c'est aussi rapide à faire et plus riche en fibres. »

Les féculents et les légumes sont fortement conseillés : riches en sucres lents, les féculents fournissent au corps une énergie plus durable que les aliments sucrés (sodas, confiseries, viennoiseries, pâtisseries, gâteaux sucrés...). Ils sont en outre « particulièrement intéressants pour leurs qualités nutritionnelles et leur accessibilité économique », bien qu'ils manquent encore trop aux assiettes des Français, selon Santé publique France. Environ 60% des adultes ne consommeraient pas de produits céréaliers complets et l'alimentation de 85% d'entre eux ne contiendrait pas assez de légumes secs.

L'agence du Ministère suggère par exemple de faire varier la place des féculents dans le repas : « en plat principal (associés à des légumes secs et des légumes par exemple), en accompagnement ou grâce au pain, complet de préférence. Veillez cependant à modérer l’ajout de sauces grasses ou de fromage ! Mais il ne s’agit tout de même pas de vous rabattre sur des pâtes à l’eau : pourquoi ne pas les relever de basilic ou d’une sauce tomate maison ? » Contrairement à une idée reçue, les féculents ne font pas grossir ; ce sont leurs accompagnements qui ajoutent souvent des calories superflues aux plats. Question légumes, de nombreuses recettes sont proposées sur mangerbouger.fr telles que les lasagnes betteraves chèvre épinards ou encore la pizza chou-fleur. On tombera difficilement en panne d'idées !

Viande, charcuterie, boissons sucrées et alcool : un cocktail populaire mais dangereux

Mais bien manger, ce n'est pas seulement varier ses recettes et consommer plus de légumes et féculents. Santé publique France insiste également sur la trop grande présence de viande, charcuterie, boissons sucrées et alcool dans le régime des Français. Sont aussi visés les produits avec un Nutriscore D et E, peu équilibrés et mauvais pour la santé.

  • 63% des adules de 18 à 54 ans dépassent les 150 grammes de charcuterie par semaine

  • 30% dépassent un verre par jour de boissons sucrées

  • 83% dépassent le seuil des apports en acides gras saturés recommandé

Une réduction de la consommation de ces produits est donc fortement recommandée. Et pour cause, le taux de personnes obèses est passé de 11,5% en 2008 à 21,6% en 2016, selon un rapport de l'Organisation de coopération et de développement économique (OCDE). 500 000 d'entre eux soufrent d'obésité sévère et près de la moitié des adultes sont en surpoids.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES