Urgences : un patient sur cinq n'en a pas besoin

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance santé > Urgences : un patient sur cinq n'en a pas besoin

Actualité de l'assurance

Assurance santéVoir toute son actualité

Urgences : un patient sur cinq n'en a pas besoin

|
Consultations : 2956
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Le rapport annuel sur la Sécurité sociale de la Cour des comptes fait état de chiffres assez considérables. Ainsi, en 2012, un Français sur six est passé aux urgences, soit 10,6 millions de personnes. Un chiffre qui a surpris la Cour des comptes.

Un passage aux urgences souvent non nécessaire

Dans la plupart de ces cas, il n’y a pas d’urgence vitale, c’est-à-dire que le patient n’est pas aux urgences car sa vie est sérieusement en danger.

Ainsi, le rapport annuel sur la Sécurité sociale de la Cour des comptes démontre que, dans un cas sur cinq, le patient n’avait pas besoin de soins au-delà d’une simple consultation. Pire, certains individus ont été admis plusieurs fois aux urgences.

Au total, en 2012, 18 millions de passages aux urgences ont été répertoriés par les services d’urgence. Durant les dix dernières années, ces chiffres se sont considérablement accrus de 30 % pour un coût estimé à 2,5 milliards d’euros.

Si les sages de la rue Cambon estiment qu’il n’y a pas assez d’études pour expliquer cette hausse conséquente, ils l’attribuent notamment au mode de rémunération des hôpitaux qui le les incitent pas à collaborer avec les autres acteurs de la santé.

Urgences : pourquoi tant de personnes s'y rendent161,50 euros pour passer aux urgences

Selon la Cour des comptes, les résultats de ses études démontrent aussi que de nombreux patients passent aux urgences, faute de ne pas être reçus par leur médecin traitant, ce qui contribue aussi à augmenter le nombre des passages aux urgences.  

Les passages aux urgences non suivis d’hospitalisation ont connu la croissance la plus importante ces dix dernières années pour représenter 14,4 millions en 2012.

Or, limiter le passage aux urgences en orientant les patients vers les médecins traitants permettrait à la Sécurité sociale d’économiser 500 millions d’euros car le patient dépenses 161,50 euros aux urgences contre seulement 23 euros chez le généraliste.

Si le passage aux urgences se traduit par une hospitalisation, il est possible de payer moins à condition d’être assuré. En effet, si vous prenez soin de souscrire une assurance santé adaptée à ce type de besoins particuliers, il est possible de bénéficier notamment d’une prise en charge au titre des « frais de confort ».

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS