Assurance santé

Vaccin contre la grippe : des pharmacies déjà en rupture de stock

Publié par le

Les Français ont été plus nombreux à se faire vacciner contre la grippe en 2018

En cette fin d’année 2018, difficile de trouver un vaccin contre la grippe. De nombreuses pharmacies sont en rupture de stock et d’après les spécialistes, il sera impossible d’en refabriquer dans les temps.

Pas de réapprovisionnement à l’horizon

La campagne de vaccination contre la grippe a débuté depuis le 6 octobre dernier. Cette campagne qui concerne 12 millions de Français semble être victime de son succès. En cette fin d’année 2018, les Français ont été plus nombreux à se faire vacciner et plus particulièrement en pharmacie. En effet, cette pratique est actuellement expérimentée dans quatre régions (Hauts-de-France, Nouvelle-Aquitaine, Occitanie et Auvergne-Rhône-Alpes). Les doses sont souvent en rupture de stock. Seul moyen pour un patient de se faire vacciner : faire le tour des officines ! Et malheureusement, le stock n’est pas prêt à être réapprovisionné : « il est impossible d’en recommander car il n’y en a plus en réserve chez les grossistes » raconte Carine Wolf-Thal, présidente du Conseil national de l’ordre des pharmaciens dans le Parisien. D’un point de vue médical, la rupture de stock est une bonne nouvelle. La grippe touche chaque année 6 millions de personnes en France. Rien qu’en 2016, le virus qui sévit d’octobre à mars a tué 14 440 personnes.

Un vaccin qui coûte 10,11 euros

Cette année, le coût du vaccin s’est envolé pour l’Assurance Maladie. La facture devrait atteindre 63 millions d’euros pour l’année 2018. À titre de comparaison, elle n’était que de 35 millions d’euros en 2016. En clair, le prix du vaccin passe de 6,20 euros à 10,11 euros lorsqu’il est vendu en pharmacie. Rappelons, qu’il est totalement gratuit pour les personnes à risque.

Pour rappel, le vaccin contre la grippe concerne principalement les personnes fragiles comme les personnes obèses, les plus de 65 ans ou encore les personnes atteintes de maladies chroniques. Par ailleurs, le gouvernement incite les professionnels de santé (médecins généralistes, infirmiers, sages-femmes ou encore pédiatres) à se protéger de la maladie en se vaccinant. Une recommandation qui n’a pas encore porté ses fruits. Selon une étude publiée par Odexa, 53% des professionnels de santé ne se font jamais vacciner contre la grippe.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES