Variole du singe : tout sur la transmission et les symptômes

Publié par Astrid Verdun le 07/07/2022 à 16:02 , Mis à jour le 07/07/2022 à 16:21

Selon un rapport de Santé Publique France du 5 juillet, il y a 577 cas de variole du singe, dont 387 dans la région parisienne. Mais alors comment se propage la maladie ? Quels sont les symptômes et le traitement ?

Comment se transmet la variole du singe ?

Le nombre de cas évoluant doucement mais sûrement, la variole du singe se transmet de deux façons :

  • par aérosol : dans les microgouttelettes lors d’un contact prolongé à moins de 3 mètres avec quelqu’un qui a le virus ;

  • par contact avec la personne contaminée : par les lésions cutanées, les fluides corporels comme le sang, la salive et le sperme, ou les muqueuses.

Pour l’instant, la variole du singe n’est pas considérée comme une maladie sexuellement transmissible, même si 97 % des cas en France sont des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes.

La période d’incubation peut aller de 5 à 21 jours, et l’on observe une période de 7 à 14 jours en moyenne.

Les symptômes de la variole du singe

Les premiers symptômes de la variole du singe sont assez similaires à ceux du Covid :

  • fièvre,

  • maux de tête,

  • frissons,

  • douleurs musculaires.

D’autres signes accompagnent la maladie. Il faut être attentif au gonflement des ganglions que l’on trouve autour des oreilles, dans le cou et dans la nuque. 

Vient ensuite l'apparition de boutons, dans les un à trois jours après le début des symptômes. D’après l’Agence régionale de santé, “tout le corps peut être atteint, notamment les paumes et les plantes de pieds, le visage et le cuir chevelu. Selon le mode de contamination, ces lésions peuvent toucher la région anogénitale et muqueuse buccale”, relève l’ARS.

Comment dépister ? Quel traitement ?

En cas de suspicion de contamination, il faut aller consulter un médecin. Celui-ci prescrira un test PCR, à la fois au niveau des lésions cutanées et de façon naso-pharyngée. 

La maladie dure entre 2 à 4 semaines, pendant lesquelles l’isolement est nécessaire. L’ARS précise : “Vous devrez porter un masque chirurgical et ne pas avoir de contact physique avec d’autres personnes, notamment en maintenant un isolement des autres personnes au sein du domicile”.

Il n’y a pas de traitement spécifique à la variole du singe, cette maladie restant essentiellement bénigne (taux létal de 10 % dans le monde). Certains cas peuvent nécessiter une hospitalisation.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance santé

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES