• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

L'actualité de l'assurance

Actualité de l'assurance : assurance vie - Page 18

L'assurance vie ne restera plus sans propriétaire !

Un contrat d’assurance vie est dit en déshérence si au décès de l’assuré ou  au terme du contrat, le capital investi accumulé n’est pas reversé aux bénéficiaires prévu dans la clause.

Assurance vie : un produit toujours intéressant ?

Avec les rréformes successives qui ont concerné l'assurance vie, les assurés n'ont pas manqué de manifester leur inquiétude. Face à cette situation, il existe heureusement des solutions intéressantes pour dynamiser et valoriser les contrats vie. Coup de projecteur.

Maroc : pour Quel investissement opter ?

Avec les récentes réformes appliquées sur les produits d'épargne, les investisseurs sont en droit de se demander quel produit est le plus avantageux pour l'année 2014. Ce dossier donnera quelques pistes.

Faire fructifier son argent avec une assurance vie

Le Parlement est en train de mettre en place la création du FICOVI sur le modèle du FICOBA (Fichier national des comptes bancaires et assimilés). Ce fichier recensera tous les contrats d’assurance vie ayant été souscrit en France. Le projet devrait être fonctionnel à partir du 1er janvier 2016.

Assurance vie : quelles performances ?

Si une légère modification de la taxation sur l'épargne longue durée a été suggérée, l'assurance vie a, quant à elle, échappé à ces modifications. Elle se trouve même renforcée dans sa qualité de placement assez incontournable. En effet, l'épargne en actions, l'épargne salariale ainsi que l'assurance vie permettent la gestion d'une épargne presque intouchable. De plus, elle est régie par des règles particulières et un système d'exonération fiscale à part entière.

Assurance vie : quid des nouveaux contrats ?

Elle risque de faire débat lors des prochaines sessions parlementaires : la réforme des placements ne va pas manquer de susciter quelques discussions, surtout qu'elle pourrait un impact plus ou moins grand sur l'assurance vie. Reste à découvrir les conséquences d'une telle réforme. Tour d'horizon.

Assurance vie : faites le bon choix !

Constituer un capital par le biais d'une assurance vie est l'une des meilleures manières de garantir sa retraite. En cas de décès, l'assuré peut également transmettre un capital à ses enfants, à ses petits-enfants ou à tout autre bénéficiaire. Si l'assurance vie brille par ces deux finalités, elle n'en reste pas moins mystérieuse pour de nombreuses personnes. Explications.

Point sur l'assurance vie et son fonctionnement

Moyen facile et très simple permettant de constituer un capital, l'assurance vie peut être souscrite auprès d'une compagnie d'assurances ou d'un établissement bancaire. Bien qu'elle constitue l'un des placements préférés des Français, bon nombre d'entre eux ne savent pas exactement ce qu'elle peut leur apporter. Tour d'horizon.

Assurance vie et expatriation

Pour assurer sa succession, sa retraite et diversifier son patrimoine, les Français plébiscitent notamment la souscription d'une assurance vie. Avant le 31 juillet 2011, il suffisait d'être installé à l'étranger pour qu'à son décès, ses héritiers soient exonérés d'une taxe de 20% pour toucher cette succession. Depuis, des nouvelles réformes ont été prises concernant l'assurance vie et le statut d'expatrié. Coup de projecteur.

Quelle fiscalité pour l'assurance vie ?

Une assurance vie permet de transmettre une somme d'argent sous forme de rente ou de capital en cas de décès de l'assuré ou pendant sa survie à un temps prédéfini, jusqu'à 100 ans par exemple. La réforme de cette assurance pourrait relever la fiscalité sur la transmission pour les personnes ayant une épargne importante. Tour d'horizon.

Assurance vie : des avantages à souscrire plusieurs contrats

Parce que les besoins sont multiples et que chaque situation est unique, les acteurs en assurance continuent de proposer diverses possibilités aux souscripteurs. Il est notamment possible, en assurance vie, de souscrire plusieurs contrats.

Le principe de l'assurance vie

Publié le 29/11/2013
Point sur le fonctionnemment de l'assurance vie

L'assurance vie est un accord passé entre un organisme, compagnie d'assurances ou banque, et un souscripteur. En règle générale, cette catégorie de contrats peut constituer un avantage fiscal non négligeable. Il existe deux formes de couverture : l'assurance « en cas de vie » et l'assurance en cas de décès. En cas de vie, le souscripteur reste l'acquéreur et, en cas de décès, le bénéficiaire sera celui indiqué par le souscripteur.

Les avantages de l'assurance vie

La souscription d'une assurance vie s'avère souvent très pertinente, quelle que soit la situation de l'assuré, qu'il ait des enfants ou non, qu'il soit célibataire ou en couple, qu'il soit propriétaire ou locataire d'un bien immobilier. Les motifs qui poussent à souscrire ce type d'assurance sont nombreux et variés mais il s'agit généralement d'un investissement profitable pour l'assuré.

Réforme de l'assurance vie : des contrats mis en avant

Après environ un an d’études, les contours de la réforme de l’assurance vie ont enfin été révélés le mercredi 13 novembre 2013. Deux nouveaux contrats d’assurance vie se retrouvent ainsi devant le projecteur : vie-générations et l’euro-croissance. Des contrats qui, malgré leurs points positifs, s’accompagnent de questions fiscales plutôt hésitantes pour certains acteurs.

Même si divers prélèvements sociaux rétroactifs ont été abandonnés, les récentes augmentations demeurent encore un problème pour les épargnants. C'est ainsi que l'équipe de « Mieux vivre votre argent » et l'association d'épargnants Afer se sont confrontés pour réponde à des questions d'ordre technique.

Les assureurs vie suisses ont réalisé des bénéfices de 661 millions de francs suisse

Selon les calculs de Travail Suisse, les assureurs vie ont réalisé au second semestre 2012, des bénéfices de 661 millions de francs suisse. C'est un montant le plus impressionnant depuis la crise financière de 2007. Le syndicat met en lumière un « détournement » d'argent au profit des travailleurs.

Le ministre de l’Economie a annoncé lundi dernier le lancement de l’euro-croissance, un tout nouveau contrat d’assurance vie. Le contrat devra être mis à disposition des consommateurs en 2014. Une décision qui ne manque pas d’étonner puisque l’uniformisation de la taxation de l’assurance vie est encore fortement critiquée.

Le coût de la santé jugé élevé en Belgique

Le gouvernement belge a décidé cette année d’augmenter légèrement la taxe sur les primes d’assurance vie. Si auparavant, elle était à 1,1 % elle sera revue à 2 % pour 2013.

L'assurance vie permanente, pour quoi faire ?

Le décès du père ou du chef de famille emporte généralement des conséquences financières importantes pour son conjoint et ses enfants. Il apparaît de fait intéressant sinon nécessaire d'avoir pris soin de placer un capital auprès d'une compagnie d'assurance au titre de l'assurance vie pour permettre de se prémunir contre tous ces problèmes financiers qui risqueraient de bouleverser leur vie après la disparition. Une assurance vie est alors utile puisqu'elle donne lieu au versement d'une certaine somme d'argent à la suite du décès, accidentel ou non, du souscripteur.

Assurance vie et Pacs

Les partenaires de Pacs n'ont ni le statut d'héritier ni le statut de conjoint. Néanmoins, le partenaire pacsé peut bénéficier des droits de succession au même titre que le conjoint si l'assuré a rédigé un testament en sa faveur. Outre la donation ou le legs, il existe également un autre moyen qui donne droit aux partenaires pacsés de transmettre des biens : l'assurance vie.

Assurance vie et clause bénéficiaire

Au moment de souscrire un contrat d'assurance vie, il faut notamment désigner le bénéficiaire du contrat en cas de décès. Puisqu'il s'agit d'une étape très importante autant pour l'assuré que pour le futur bénéficiaire, la rédaction de la clause bénéficiaire doit se faire de la manière la plus stricte et minutieuse possible. Explications.

L'essentiel de l'assurance vie

Très concrètement, l'assurance vie garantit le versement d'une certaine somme d'argent à l'endroit d'un bénéficiaire en cas de décès du souscripteur. C'est donc un contrat d'assurance qui permet de transférer un patrimoine ou une certaine somme d'argent au bénéficiaire de son choix. Il peut également permettre au souscripteur de constituer une épargne en vue de sa retraite ou de constituer un capital qui produira des intérêts. Tour d'horizon.

Assurance vie et résiliation du contrat

Pour différentes raisons, l'assuré peut décider de résilier le contrat d'assurance vie souscrit. Même si ce type de souscription invite généralement à se projeter sur le long terme, l'assuré a tout à fait le droit de rompre le contrat conclu avec la compagnie d'assurances. Il doit simplement respecter certaines règles pour éviter de causer du tort à son assureur.

Assurance vie et cas du bénéficiaire

Lors de la souscription d'une assurance vie, l'intéressé choisit quelqu'un comme bénéficiaire, ce dernier percevant le capital constitué par l'assuré de son vivant si celui-ci venait à décéder. Cependant, il faut savoir que le bénéficiaire n'est pas forcément au fait de l'existence d'un tel capital. Heureusement, des dispositifs ont été mis en place pour que le bénéficiaire puisse récupérer ledit capital.

Bien comprendre l'assurance vie

Publié le 15/11/2013
Le point sur l'assurance vie

Souscrire une assurance constitue un moyen simple et efficace permettant de couvrir financièrement le souscripteur en cas de sinistre. En ce qui concerne l'assurance vie, il faut savoir qu'elle présente certaines particularités lui permettant de se distinguer d'autres types d'assurances. Ainsi, l'intéressé peut souscrire un contrat à titre d'épargne.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES