60 millions de consommateurs : les banques dirigent vers des placements risqués

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > 60 millions de consommateurs : les banques dirigent vers des placements risqués

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

60 millions de consommateurs : les banques dirigent vers des placements risqués

|
Consultations : 4859
Commentaires : 0
Les banques mauvaises conseillères en placement

C’est un constat inquiétant qu’a fait l’association 60 millions de consommateurs : les conseillers bancaires ne feraient pas bien leur travail vis-à-vis des clients. Les conseils de placement et les informations laisseraient à désirer. Un constat inquiétant alors les Français ont de moins en moins confiance dans les banques selon une enquête Harris interactive/Deloitte (décembre 2011).

« Je vous propose un placement (non) risqué »

L’association 60 millions de consommateurs a souhaité percer les secrets des conseillers bancaires. Pour ce faire, elle a demandé à des clients mystères de se rendre dans 180 agences des 9 plus grands réseaux bancaires de France afin de placer sans aucun risque 60 000 euros reçus en héritage.

Malheureusement, les résultats sont inquiétants. Omission d’informations, placements risqués, conseils trompeurs, etc. les banquiers ne feraient pas tous bien leur travail.

Or, les conseillers bancaires semblent « oublier » parfois la notion de nullité du risque. Selon l’association, un conseiller bancaire aurait proposé une assurance vie multi-supports, dont 20 % du placement n’étaient autre que des actions en bourse. Potentiellement risqué donc.
Un autre établissement aurait conseillé au client mystère d’investir 70 % de cette somme en unités de compte (composés essentiellement de valeurs cotées sur les marchés financiers). Risqué également.
Enfin un autre établissement aurait proposé un crédit plutôt qu’un placement des 60 000 euros.

Un peu plus de la moitié (54 %) des clients mystères ont été poussés à prendre un risque de 5 à 10 % sur leur capital !

Incompréhension des clients liée à un manque d’information

Les banques seraient peu intéressées par le profil de leurs clients (revenus ? dépenses ?). La moitié seulement des conseillers auraient interrogé les clients mystères sur ces données pourtant importantes pour mieux conseiller. 

Il semble facile de proposer des contrats soi-disant non risqués alors que les clients ne comprennent pas les infos importantes sur les placements. Sur les 157 clients à qui les banques ont proposé de souscrire une assurance vie, un tiers n’a pas compris quel type de contrat on leur proposait.

D’autres parts, les banques manquent grandement d’informer leurs clients lorsqu’il s’agit des frais relatifs à l’assurance vie. 45 % ont été obligé de les demander.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS