• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

72 % des Québécois doutent de l'efficacité leur assurance vie

Publié par le

Un sondage effectué par BMO sur 1 005 québécois entre le 2 et le 4 juillet dernier révèle que 85 % des Québécois détiennent une assurance vie soit par l’intermédiaire de leur employeur, soit par leur propre initiative. 72 % d’entre eux doutent néanmoins que l’assurance vie puisse combler les besoins financiers de leurs proches en cas de décès.

Les Canadiens méconnaissent les options inclues dans l’assurance vie

Le sondage met en lumière un fait flagrant, 94 % des sondés habitants de la Belle Province ne connaissent pas les différentes options d’assurance vie disponibles. Selon BMO, c’est l’une des raisons pour laquelle, ils doutent de la couverture offerte par l’assurance vie. Pour être plus satisfait, les Canadiens devront apprendre à connaitre les différents contrats d’assurance vie qui s’offrent à eux et choisir en fonction des besoins de chaque membre de la famille.

Seulement, les Canadiens accordent peu d’importance aux options. Pour 63 %, ils estiment, que le montant est plus intéressant lorsqu’ils souscrivent leur contrat le plus tôt possible. Le sondage révèle enfin que 53 % des Canadiens souscrivent une assurance vie pour ne pas imposer un fardeau financier à leur famille en cas de décès, 49 % estiment tout simplement que c’est un devoir, tandis que 16 % en ont souscrit parce qu’un de leur proche le lui a conseillé.

Les Français et l’assurance vie

Le marché de l’assurance vie français est divisé en trois segments : la gestion privée, le patrimonial et la classe moyenne. Une récente étude effectuée par Facts & Figures a révélé qu’en 2013, 72 000 ménages français ont déposé en moyenne chacun 300 000 euros sur un contrat d’assurance vie en gestion privée. Chacun de ces souscriptions contient près de 3,2 millions d’euros.

Par ailleurs, 2 675 000 ménages français ont versé en moyenne 14 000 euros chacun sur des contrats dits patrimoniaux. Enfin, 24 750 000 ménages ont souscrit un contrat destiné à la classe moyenne, chaque souscription représente 60 000 euros.

Ce qu’il faut retenir : 50 % de la collecte est représentée par 10 % des ménages les plus aisées. Ces ménages détiendraient près de 49 % des encours français.

Somme toute, tout comme les Canadiens, les Français privilégient également l’assurance vie. Le cadre prometteur de l’assurance vie permet aux Français de lui accorder toute leur confiance.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES