Assurance vie : 4,6 milliards d'euros en déshérence

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance vie : 4,6 milliards d'euros en déshérence

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance vie : 4,6 milliards d'euros en déshérence

|
Note :
Consultations : 2233
Commentaires : 1
Simulation gratuite d'assurance vie : Choisissez votre assurance vie

L’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR)  a réévalué le montant total des capitaux non réclamés en matière d’assurance vie. Les premières estimations publiées par la Cour des Comptes sont loin de la réalité : les chiffres approcheraient les 4,6 milliards d’euros.

Assurance vie : 4,6 milliards d’euros non réclamés

L’enquête menée par la Cour des comptes se basait uniquement sur des chiffres fournis par la FFSA et le GEMA. Le sénateur PS François Marc s’est basé sur une autre source : l’ACPR. Cet organisme a enquêté sur un périmètre plus large et a estimé que le montant total des assurances vie en déshérence était à hauteur de 4,6 milliards d’euros en fin 2012.

Selon le rapport parlementaire, l’étude de l’ACPR couvrait « 95 % des parts de marché en montant de provisions mathématiques ».

Mesures prévues par le gouvernement

Le gouvernement a déjà émis une proposition de loi sur les comptes bancaires inactifs et les contrats d’assurance vie en déshérence. La proposition de loi obligeait les assureurs à doubler d’efforts pour recherches les titulaires de ces comptes inactifs et les bénéficiaires des avoirs non réclamés.

Comment en finir avec l'argent qui dort en assurance vie ?Ces efforts devaient se traduire par la consultation annuelle imposée du répertoire national d'identification des personnes physiques (RNIPP). La commission des finances a décidé d’inclure une nouvelle mesure qui permettra aux assureurs et aux banquiers de faire appel à l’administration fiscale et aux notaires dans le but d’obtenir les coordonnés de ces bénéficiaires.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
1 réaction


C'est une mascarade ! D'après l'estimation de messieurs Attali et Bébéar, le montant des contrats en déshérence pourrait se chiffrer de 10 à 30 milliards d'euros ! (chercher sur google Attali et déshérence). Alors question : pourquoi toujours minimiser et ergoter ? Réponse : pour mieux diluer la question !
S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS