Assurance vie : comment se passe le rachat ou le retrait de capital ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance vie : comment se passe le rachat ou le retrait de capital ?

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance vie : comment se passe le rachat ou le retrait de capital ?

|
Consultations : 2623
Commentaires : 0
En cas de besoin, débloquez votre investissement

Contrairement aux idées reçues, les contrats d’assurance vie n’imposent pas toujours le blocage du capital. La plupart des assureurs permettent au souscripteur de retirer de l’argent en cours de route, ou même de racheter les sommes en totalité. Quelques conditions sont néanmoins applicables à de telles opérations. Voici les points essentiels à connaître.

La possibilité de retrait ou de rachat

Bien qu’il s’agisse d’une épargne, l’assurance vie donne la possibilité au souscripteur de réaliser un retrait ou un rachat, partiel ou total. Le contrat doit néanmoins prévoir une clause spécifique afin de permettre cette réalisation, qui se fait par demande écrite par le souscripteur. Seul l’assuré est en mesure d’effectuer le retrait ou le rachat. Et d’ailleurs, dans le cas où le ou les bénéficiaires ont déjà donné leur accord, le souscripteur doit demander leur permission avant de toucher le capital. Il existe également des contrats d’assurance vie non rachetables qui ne donnent pas la possibilité de retrait ou de rachat à l’assuré. Les rentes viagères différées, les rentes viagères en cours de service ou immédiates ainsi que les contrats d’assurance temporaire en cas de décès ne sont notamment pas concernés par les rachats et les retraits, partiels ou totaux.

Le rachat total et le retrait partiel

Le retrait partiel sur un contrat d’assurance vie consiste à demander le remboursement d’une partie du capital. Le contrat n’est pas résilié, mais la somme garantie est réduite en conséquence. Il s’agit, en quelques sortes, d’un retrait ponctuel en cas de besoin urgent. De son côté, le rachat total,  consiste à retirer le capital investi en totalité. En règle générale, l’opération est envisageable dès que 15% ou deux primes annuelles ont été payées par le souscripteur. Un montant limite peut néanmoins être imposé par l’assureur.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS