Assurance vie et crise de la dette : c'est grave, docteur ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance vie et crise de la dette : c'est grave, docteur ?

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance vie et crise de la dette : c'est grave, docteur ?

|
Consultations : 2420
Commentaires : 0
L'assurance vie à l'épreuve de la crise de la dette
Alors que les bourses n’en finissent plus d’alterner chutes effrayantes et sommets surprenants, quelles conséquences pour l’assurance vie, produit d’assurance plébiscité par nombre de Français ? Le Figaro nous aide à répondre à cette question devenue par la force des choses quelque peu existentielle !

Crise grecque : quel impact sur les rendements de l’assurance vie ?

Plan de sauvetage oblige, la Grèce a dû rééchelonner ses dettes. Conséquence : une dévaluation de sa dette publique à hauteur de 21 %.

Malgré tout, cela ne devrait impacter qu’à la marque les rendements des contrats d’assurance vie. Car, les compagnies d’assurances ne possèdent que très peu d’emprunts grecs. D’après Le Figaro, ils représentent moins d’1 % de leurs actifs.

Assurance vie : quid en cas de contagion ?

Au-delà du cas de la Grèce, les assureurs détiennent des obligations auprès d’autres pays exposés, notamment l’Espagne et l’Italie. Par exemple, ils représentent 12 % de l’actif de la division française de Generali.

Là aussi, la baisse de valeur de ces titres sera sans effet pour l’assureur et l’assuré. On ne peut malheureusement pas en dire autant d’une éventuelle défaillance de l’Espagne ou de l’Italie qui pourrait remettre en cause les rendements de l’assurance vie.

Assurance vie : et, en cas de faillite de l’assureur ?

Dans le contexte actuel, la faillite ne semble pas impossible mais paraît tout de même assez improbable. Car, l’on peut supposer que l’Etat viendra en aide à l’assureur mal en point.

Au pire, il existe quelques mécanismes de sauvegarde comme l’autorité de contrôle prudentiel (ACP) qui peut lancer un appel d’offres auprès des compagnies d’assurances pour la reprise du portefeuille de l’assureur en faillite. Faute de repreneurs, l’organisme peut actionner le fonds de garantie des assurances qui couvre les avoirs à hauteur de 70 000 euros par produit et par assuré.


Le conseil d’Assurland : si l’assurance vie vous fait l’effet d’un mystère inextricable, consultez l’article Mieux comprendre l'assurance vie. Il devrait éclairer votre lanterne.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS