Assurance vie et les contrats sans examen médical

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance vie et les contrats sans examen médical

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance vie et les contrats sans examen médical

|
Consultations : 1969
Commentaires : 0
Aviva Hospitalisation dévoilé

Au Canada, il existe plusieurs types de contrats d’assurance vie dont ceux à régimes à adhésion garantie ou « sans examen médical ». Ce type de police d’assurance est proposé par une douzaine de compagnies d’assurance et s’adresse surtout aux clients qui ont des problèmes de santé graves.

Comment souscrire ce type de contrat d’assurance vie ?

Pour souscrire ce type de contrat, il est préférable d’obtenir des formulaires de demande de devis en ligne auprès de comparateurs d’assurance en ligne dans le but de trouver les meilleures offres. Puisque les souscripteurs n’ont pas les mêmes besoins, cela permettra aussi de souscrire le contrat qui convient le mieux à sa situation.

Le formulaire demandera plusieurs informations concernant le souscripteur et varie généralement en fonction de la compagnie d’assurance, mais il faut s’attendre à ce qu’il y ait des questions sur l’état de santé du futur assuré. Certaines compagnies d’assurance se baseront par la suite sur ce questionnaire pour proposer une offre. Il peut arriver qu’elles refusent de proposer une couverture aux personnes ayant une maladie grave.

Particularités de ce contrat d’assurance vie

La police d’assurance vie dite sans examen médical coute plus chère qu’un contrat normal. En effet, puisque les assureurs canadiens ne demandent pas beaucoup de précisions sur l’état de santé des souscripteurs, ils se protègent avec des tarifs plus hauts.

Par ailleurs, pour ce type de contrat, les bénéficiaires ne reçoivent pas toujours le montant des polices, surtout si le souscripteur est proche du décès. S’il décède dans les deux ans après la souscription, les bénéficiaires ne toucheront pas le montant demandé (mais seulement les primes qui ont été versées). Le remboursement dépendra surtout du montant des primes qui ont été versées entre le moment de la souscription et du décès. Les limitations du montant des remboursements permettent aux assureurs de se protéger puisqu’ils savent que les souscripteurs ont des problèmes de santé sérieux.

Les contrats d’assurance vie sans examen médical sont des contrats assez risqués. Avant de le souscrire, il est préférable de se renseigner par avance, dans certains cas si l’assuré a des problèmes de santé graves, il est peut-être mieux de se tourner vers un contrat plus adapté.

En France, les assureurs vie peuvent demander aux épargnants de procéder à un examen médical à partir d’un certain âge, notamment pour les souscripteurs qui garantisse leur décès. Attention aux fausses déclarations intentionnelles ou non qui peuvent provoquer la résiliation du contrat, une majoration de la prime, ou une minoration du capital.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS