• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Assurance vie : et si votre contrat n'était plus commercialisé ?

Publié par le , Mis à jour le 19/10/2012 à 18:02

Des contrats fermés tombés dans l’oubli

Sur un marché où les acteurs sont légion, l’on accordera sans doute peu d’attention à la fin de la commercialisation de deux contrats d’assurance vie. C’est ce qui vient de se produire avec Empruntis qui a clos deux produits d’assurance vie lancés il y a à peine deux ans. La raison ? Un succès commercial tout à fait relatif avec moins de deux millions d'encours pour une centaine de produits souscrits.

Forcément, une telle décision n’a rien d’anecdotique pour les souscripteurs concernés. Ils pourront toujours réaliser des versements, Generali et ACMN Vie s’engageant à en assurer la gestion. La suite pourrait toutefois être moins rassurante au regard des précédents en la matière.

Que peut faire l’assuré ?

Des contrats d’assurance vie lancés sur Internet au début du nouveau millénaire permettent d’illustrer le sort des contrats fermés. Ces produits sont tombés dans l’oubli le plus total, toute communication a cessé sur les taux de rendement du fonds en euros et ils ne bénéficient que rarement des évolutions offertes par les nouveaux contrats. Autre inconvénient à relever, l’accès à son assurance vie devient plus difficile même si certains acteurs de l’assurance font des efforts. À l’image de Generali qui garantit le suivi des contrats fermés par l’entremise d’un site internet avec possibilité de consulter son assurance et d’en assurer la gestion.

La solution pour l’assuré au contrat fermé ? Une alternative : transférer son capital ou fermer son compte pour réinvestir dans un nouveau produit. Dans le premier cas, il convient toutefois de noter que le transfert vers un autre contrat n’est pas autorisé dans tous les cas.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES