Assurance vie : le Ficovie se précise

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance vie : le Ficovie se précise

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance vie : le Ficovie se précise

|
Consultations : 1448
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance vie : Choisissez votre assurance vie

Depuis le 1er janvier 2016, tout contrat d’assurance vie et de capitalisation souscrit pour un montant dépassant 7 500 euros doit faire l’objet d’une communication particulière de la part des organismes financiers. Cette obligation résulte du décret relatif aux obligations déclaratives des entreprises d'assurance et organismes assimilés. Explications.

Ficovie centralise les données personnelles

Souvenez-vous, le décret du 30 mars 2015 précité prévoit la création du fichier national des contrats d’assurance vie (Ficovie) qui centralise les données personnelles du souscripteur, des détails sur l’offre d’assurance vie souscrite ainsi que des renseignements concernant les bénéficiaires.

Ces différentes données font l’objet d’une centralisation auprès de la Direction générale des Finances publiques (DGFiP), qui, rappelons-le, s’occupe de la gestion des finances publiques, tant en matière de dépenses que de recettes.

Lutter contre la déshérence des contrats

Déshérence des contrats d'assurance vie : le Ficovie bientôt mis à jourLes organismes financiers sont tenus de mettre à jour le Ficovie avant le 15 juin prochain, qui, « heureux hasard », correspond à la date butoir pour déclarer l’impôt de solidarité sur la fortune (ISF). Autrement dit, le fisc sera bientôt en mesure de recouper les informations du fichier avec les déclarations effectuées par les contribuables.

Le Ficovie permet aussi de lutter contre la déshérence des contrats d’assurance vie qui, d’après l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), représenterait plus de 4,6 milliards d’euros. Désormais, le notaire doit interroger le fichier au moment de la succession et prévenir les bénéficiaires éventuels.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS