• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Assurance vie : les avantages d'une telle couverture

Publié par le

L’assurance vie est une couverture particulièrement populaire en France, souscrite par plus de 14 millions de personnes. Les raisons de souscription sont nombreuses et propres aux objectifs de chacun. Dans tous les cas, les contrats d’assurance vie sont particulièrement flexibles, permettant diverses personnalisations. D’autres avantages viennent également s’y ajouter, dont une légèreté fiscale importante.

L’assurance d’un financement de projets

L’assurance vie se base sur un principe d’épargne, visant une sécurité financière future. La plupart des assurés souscrivent tôt afin de constituer un capital important. A l’échéance du contrat, ils s’offrent alors un financement pour la réalisation de leurs projets, comme l’achat d’un bien immobilier, le paiement d’études pour leurs enfants ou la préparation de leur retraite. Il est à noter qu’il est possible lors de la signature du contrat de déterminer le montant du capital final, en fonction duquel les primes mensuelles sont fixées par l’assureur.

Un investissement sûr et rentable

Ce type d’assurance présente à l’avantage d’être un investissement sécurisé et rentable. Le capital génère des intérêts sur la durée du contrat et le souscripteur est assuré de récupérer l’intégralité de la somme investie. A titre informatif, les rendements avoisinaient les 2,90% en 2012 pour les contrats d’assurance multi-supports. La plupart des assureurs proposent aussi des prélèvements de frais minimes afin d’optimiser les gains de leurs clients.

Des contrats souples, une fiscalité avantageuse

Les contrats d’assurance vie sont parfaitement modulables en fonction des besoins des assurés, notamment dans le cadre du versement des cotisations et du montant de l’investissement. Bien que constituant un capital, le souscripteur reste également libre de faire un retrait partiel ou total en cours de route, mais sous certaines conditions. Ce type de couverture offre, par ailleurs, une fiscalité plus souple par rapport aux autres épargnes. En effet, les plus-values sont exonérées d’impôts dès la huitième année d’adhésion. En cas de décès de l’assuré, les bénéficiaires pourront toucher le capital sans être soumis aux droits de succession.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES