• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Assurance vie ou comment gâter ses petits enfants

Publié par le , Mis à jour le 03/03/2011 à 10:24
A l’époque en guise de cadeau, les grands parents donnaient un petit peu d’argent à leurs petits enfants pour les grandes occasions. Les temps changent ! Et si la meilleure manière de choyer les générations futures était de leur ouvrir un contrat d’assurance vie ?

Le contrat d’assurance vie : un contrat pour vos petits enfants


Tout un chacun peut bénéficier d’une assurance vie : adultes ou enfants, même les plus jeunes. Et ce phénomène se constate de plus en plus : les grands parents optent désormais pour ce type de contrat à l’attention de leurs petits enfants afin de les aider financièrement à se lancer dans la vie. Il s’agit de contrats d’assurance vie particuliers, nommés « intergénérationnels », simplifiant la transmission de son patrimoine. 
Il suffit pour les aïeux de donner une somme d’argent (plafonnée tous les 6 ans), qui sera obligatoirement versée sur un compte d’assurance vie. Le souscripteur de ce contrat sera alors le bénéficiaire, petit enfant en l’occurrence, même mineur et pourra en bénéficier à une date déterminée dans le contrat (à la majorité, à la fin des études, etc.).

Faites de vos petits enfants les bénéficiaires de votre contrat d’assurance vie


Une autre solution est également possible : vous souscrivez un contrat d’assurance vie, sur lequel vous avez la possibilité d’épargner régulièrement mais vous décidez de faire de vos petits enfants les bénéficiaires. Cette solution permet de transmettre le capital du contrat d’assurance vie à ces derniers, sans droit à payer (hors droits de succession).
Cependant, la somme sur le contrat ne sera remise au bénéficiaire seulement à votre décès. Voilà un petit inconvénient, le seul, car vous ne décidez pas du moment de la transmission de votre patrimoine. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES