Assurance-vie : un mobile de crime sur des enfants

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance-vie : un mobile de crime sur des enfants

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance-vie : un mobile de crime sur des enfants

|
Consultations : 1534
Commentaires : 0
L'argent fait faire n'importe quoi....

L’assurance vie est une forme d’épargne qui permet à des ayant droit d’être à la tête d’une petite somme d’argent après un délai bien défini. Si l’assuré meurt, l’assurance-vie est attribuée à un bénéficiaire. Seulement, ce dernier pourrait être impatient de toucher la prime et serait tenté d’abréger la vie de l’assuré. C’est ce qu’il s’est passé en Afrique du Sud…

Tuer ses propres enfants pour de l’argent 

L’histoire se déroule en Afrique du Sud, chez une famille avec comme acteurs principaux une mère et ses deux enfants. Que la mère ait souscrit une assurance vie pour ses deux enfants, tout cela semble tout à fait normal. Cela signifie qu’elle avait versé régulièrement une certaine somme d’argent chez un assureur afin de toucher un petit pactole au bout d’un certain délai. Les bénéficiaires sont ses deux enfants.

Qu’elle ait engagé un tueur à gages pour assassiner ses progénitures, cela devient inconcevable ! Et pourtant… De plus, l’individu engagé pour exécuter le crime n’est autre qu’un autre membre de sa famille. Heureusement, ce dernier a été sûrement trahi par sa conscience et l’a dénoncée à la Police.

De l’incompréhension aux reproches

La mère est originaire de Port Shepstone, sur la côte Est. L’histoire ironise même qu’elle a demandé un bon prix pour ses deux enfants. Il avait été convenu que le tueur recevrait une prime de 1 800 euros par enfant. Elle est aujourd’hui inculpée de complot pour meurtre sur ses deux enfants. On ne connaît pas, toutefois, l’âge des enfants. Quoi qu'il en soit, nombre de personnes ne comprennent pas cet acte abominable. Cette incompréhension glisse très vite vers des reproches profonds et on imagine aisément les réactions de la justice locale.

L’assurance-vie dévie là complètement de son rôle initial, celui d’assurer la vie. Elle est devenue un mobile de meurtre !

L’assurance vie ne manque pas d’inspirer les arnaqueurs

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS