Assurance vie : une femme accusée d'abus de faiblesse

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Assurance vie : une femme accusée d'abus de faiblesse

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Assurance vie : une femme accusée d'abus de faiblesse

|
Consultations : 3191
Commentaires : 0
Personnes âgées
Fait divers : Le Progrès dévoile qu'une femme âgée d’une soixantaine d’année est accusée par la compagnie d’assurance CNP d’abus de faiblesse à l’encontre de deux personnes âgées. La sexagénaire, Marie Arnaud aidait les deux aînées à domicile depuis quelques temps, ce qui lui a valu de devenir la bénéficiaire de leurs contrats d’assurance vie.

Assurance vie, quand la justice s’en mêle


La compagnie d’assurance CNP a saisi le tribunal en raison d’un changement soudain de bénéficiaire de deux contrats d’assurance vie. Les deux souscripteurs étaient deux octogénaires, et ces dernières ont subitement changé le bénéficiaire de leurs contrats en faveur de Marie Arnaud qui leur rendait régulièrement service. 
Ce qui a éveillé l’attention de l’assureur c’est le type de contrat dont il s’agit : le montant des deux assurances vie s’élève à plus de 700 000 euros. De quoi se poser des questions pour la CNP qui crie à l’abus de faiblesse.

Une des deux mamies décédée


Pour ne rien arranger, une des deux aînées est décédée fin 2007. L’accusée est par conséquent inculpée pour non assistance à personne en danger puisqu’elle n’aurait pas appelé les secours.
A noter, en tant que bénéficiaire, la prévenue a touché l’assurance vie de la défunte.

L’issue : prouver l’état mental des deux aînées


Pour trouver une issue à cette épineuse affaire, le tribunal devra prouver l’état mental des deux personnes âgées au moment du changement de bénéficiaire de leur contrat d’assurance vie. Des experts interviendront afin de prouver son état de santé mentale, en sommes, avaient-elles toute leur tête lors de cette décision importante ?

Le tribunal se prononcera le 26 septembre prochain.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS