• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Baisse des taux d'assurance vie : les épargnants effrayés ?

Publié par le , Mis à jour le 26/11/2014 à 11:52

L’annonce de Christian Noyer, président de la Banque de France, a fait l’effet d’une bombe. Celui-ci a affirmé qu’il allait convier les assureurs à réduire le taux d’assurance vie. Cette recommandation est dénoncée par Gérard Bekerman qui n’est autre que le président de l’Association Française d'Epargne et de Retraite. Celui-ci craint que cette décision n’effraie les épargnants.

La réaction de Gérard Bekerman

Gérard Bekerman estime que l’exhortation à la baisse du taux d’assurance vie va à l’encontre de la « démocratie financière ».

Selon le président de la Banque de France, ce serait même manquer de respect aux investisseurs. Il affirme également qu’il n’appartient pas au gouverneur de faire des donner des avis sur ce taux. Ceci devrait être le rôle du Trésor Public. Certes, Christian Noyer est soucieux d’alléger la dette, mais il faut penser aux épargnants qui ont mis de l’argent de côté tout au long de leur vie. Dans tout les cas, la rémunération de ce type d’assurance ne se fabrique pas. D’ailleurs, du côté de l’Afer, le taux pratiqué est « naturel ».

Un avis différent du côté de la Fédération française des sociétés d'assurance

De son côté, la Fédération française des sociétés d'assurance (FFSA) n’est pas d’accord avec le président de l’Afer. L’organisme rappelle que le gouverneur assure aussi la présidence au sein de l'autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR). Il reste donc dans ses prérogatives avec sa recommandation puisqu’il lui incombe un rôle de conseiller, de régulateur tout en étant une référence. Il est donc compréhensible qu’il prône pour le long terme. D’ailleurs, il faut souligner que les taux sont particulièrement bas depuis de nombreux mois. Dans tous les cas, l’assurance vie reste un produit de référence et les conditions proposées par les assureurs sont le fruit d’une décision prenant en compte le rendement tout en restant dans la prudence.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES