• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Berlin prête main-forte à l'assurance vie

Publié par le

Le secteur de l’assurance vie en Allemagne a de plus en plus du mal à s’en sortir et à tenir ses promesses de rendements ! Le gouvernement a donc décidé de prêter main-forte au secteur.

L’assurance vie a perdu son attrait

Selon le ministre des finances allemand, Wolfgang Schäuble dans son communiqué rapporté par le site L’orient le jour, « les faibles taux d’intérêt posent de grands défis aux sociétés d’assurances ». Le gouvernement allemand propose donc un projet de loi qui aura pour objectif de préserver le secteur de l’assurance vie.

La loi prévoit d’instaurer un taux de rendement minimum garanti aux nouveaux souscripteurs. Ce taux baissera et s’établira à 1,52 % au 1er janvier 2015. Pas sur que cela ravisse les candidats à la souscription. Pour rappel, 93 millions de contrats ont été souscrits pour 80,3 millions d’habitants, ce qui révèle que l’assurance vie est un produit de placement privilégié des Allemands !

Avec la réforme, Wolfgang Schäuble assure que les engagements pris par les assureurs seront remplis. « Nous conservons de la sorte la stabilité et la robustesse des assurances vie pour la prochaine génération » annonce-t-il son communiqué. La réforme prévoit de limiter la  distribution des réserves d’évaluation aux clients en fin de contrat dans le but de garantir les engagements vis-à-vis des clients restants.

Seulement, la réforme n’est pas sans conséquence pour les assureurs qui devront par exemple, verser une part plus importante de leurs excédents à risques aux assurés, cette part est de 90 % contre 75 % à l’heure actuelle et faire d’autres concessions. Le secteur ne semble pas sortir du gouffre puisque la BCE prévoit une nouvelle baisse de ses taux directeurs alors que ceux-ci sont déjà au plus bas !

L’assurance vie en France

Les Français semblent s’être réconciliés avec l’assurance vie en 2013. En effet, le secteur a pu enregistrer une collecte nette de 10,7 milliards d’euros contre une décollecte nette de 6,3 milliards d’euros en 2012. En 2014, les choses évoluent dans le bon sens puisqu’en avril 2014, le montant des cotisations collectées par les assureurs au cours des quatre premiers mois de 2014 a atteint les 44,9 milliards d’euros (chiffre de la FFSA et Gema).

Les prestations versées par les assureurs s’établissent quant à elle à 36,7 milliards d’euros contre 36,3 milliards d’euros sur les quatre premiers mois de l’année 2013. Depuis le début de l’année 2014, le secteur s’en sort avec une collecte nette de 8,2 milliards d’euros, une progression dans le vert qui marque la reprise du marché !

En ce qui concerne l’encours des contrats d’assurance vie, il s’établit à 1 492,1 milliards d’euros, fin avril 2014. Tout va pour le mieux pour le secteur de l’assurance vie français !

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES