Assurance vie

Des rendements assurance vie de la Société Générale inférieurs à 1 %

Publié par le , Mis à jour le 08/01/2020 à 11:59

Le rendement de l'intégralité des fonds en euros commercialisés par la Société Générale est constaté à 1,35 % en moyenne pour 2019

Ce n'est plus vraiment une surprise à ce stade : les rendements du fonds en euros pour l'assurance vie sont à la baisse. La plupart des assureurs proposant ce type de contrats réduisent leurs taux d'intérêts, souvent autour de 1 %. Mais la Société Générale (SG) va encore plus loin : les rendements de certains de ses contrats se trouveront en dessous de cette barre symbolique de 1 %.

La Société Générale franchit une nouvelle limite

C'est une première pour la Société Générale : certains de ses clients de contrats d'assurance vie ont un rendement inférieur à 1 %. Sogécap, la compagnie d'assurance vie de la SG, a levé le voile sur les taux nets à venir de ses produits Erable Essentiel et Sequoia. Ils seront « compris entre 0,90 % et 1,38 % en fonction de l'encours », est-il précisé dans le communiqué de l'entreprise.

Des baisses de rendements du fonds en euros

Le contexte actuel de l'assurance vie et du fonds en euros expliquent cette baisse drastique de rendements. Effectivement, le fonds en euros est percuté par des taux très bas, voire négatifs. Ainsi, le rendement de l'intégralité des fonds en euros commercialisés par la Société Générale est constaté à 1,35 % en moyenne pour 2019 contre 1,75 % en 2018. C'est un repli net de 40 points de base.

« Cette baisse est conforme à nos attentes pour le marché français. Nous anticipons un rendement net de 1,40 % en moyenne pour les fonds en euro en 2019, après 1,80 % en 2018. Cette diminution de 40 points de base constitue un rattrapage, sachant que beaucoup d'assureurs comme la Société Générale avaient décidé, à tort, de ne pas baisser leurs taux l'an dernier, confie Cyrille Chartier-Kastler, fondateur du cabinet de conseil Facts & Figures à l'AGEFI. Pour autant, le rendement de l'actif général des compagnies va rester en moyenne très élevé, en passant de 2,85% à 2,60% environ. »

Le choix de la SG de maintenir leurs taux était, certes, discutable. En effet, la solvabilité des assureurs vie et, in fine, la solidité de l'assurance vie française questionnent. Le fonds en euros, principalement composé de titres obligatoires (environ 80 %) dépend très fortement des produits de taux, c'est-à-dire des taux d'intérêts des emprunts des États de la zone euro. Or, ces taux d'intérêts sont en chute libre depuis quelques années. La SG avait en outre envisagé d'augmenter le capital de Sogécap au quatrième trimestre afin de palier le manque de rendements.

Les bancassureurs plus austères que les mutualistes

Du côté du Crédit Mutuel Nord et du Crédit Mutuel Arkéa, les versements assurance vie (Opale pour le premier, Prévi-Retraite pour le second) sont également à la baisse, de 1 % seulement. Le Crédit Agricole est allé encore plus loin en ne versant que 0,75 % sur son fonds en euros monosupport Confluence.

Les mutualistes seront quant à eux un petit peu plus généreux que les bancassureurs. Au début du mois de décembre dernier, Aviva, SwissLife et Generali annonçaient les rendements de leurs fonds euros en France pour 2019, avec une régression conséquente qui a pu inquiéter certains épargnants. Les trois assureurs ont néanmoins choisi de maintenir des rendements à 1 % minimum. « Il y a toutefois un décalage entre les annonces et la réalité. Les assureurs cherchent à dissuader les épargnants d'investir sur les fonds en euros, en communiquant sur des fortes baisses, au profit des contrats en unités de compte (UC), moins coûteuses pour la profession. Chez SwissLife, les taux servis en 2019 varient en réalité entre 1 % et 2,70 %, selon l'encours, la proportion d'UC et le statut du client », explique Cyrille Chartier-Kastler.

Dans les semaines à venir, de nombreux assureurs vie devraient annoncer leurs rendements et politiques de rémunération pour 2019. Les associations d'épargnants Afer et Gaipare lèveront le mystère sur le taux de leurs contrats le 14 janvier prochain.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES