• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Diversifier les placements en assurance vie pour mieux supporter la crise

Publié par le , Mis à jour le 30/01/2013 à 10:36

La crise financière a forcément des effets sur les placements en matière d’assurance. Pour mieux supporter ses conséquences, il est préférable de diversifier les placements, surtout en matière d’assurance vie. Dernièrement, l’assurance vie en unités de compte attire de plus en plus de personnes. Décryptage.

Les différents types de placements

On peut librement effectuer des placements dans les SICAV et le FCP qui sont effectivement des organismes de placement collectif en valeurs mobilières connus sous le nom d’OPCVM. Ils permettent aux investisseurs de placer leur argent sur des produits financiers tels que les actions et les obligations dont la gestion est assurée collectivement. Ces organismes sont classés en plusieurs catégories en fonction du risque encouru, du type de support ainsi que du domaine d’investissement.

La SICAV et le FCP se différencient en fait par leur statut. La SICAV représente une société d’investissement à capital variable tandis que le FCP est une copropriété de valeurs mobilières. Celui-ci est administré par une société de gestion.

Les investisseurs peuvent tirer beaucoup d’avantages grâce à ces deux types de placements. Tout d’abord, le placement est bien équilibré malgré les risques auxquels le marché est exposé. Ensuite, l’épargne qu’on a effectuée est gérée par des professionnels, et ce à un coût limité, donc il n’y a pas de risque de mauvaise gestion. Ainsi, ces placements permettent de mieux supporter la crise financière.

Effectuer des placements avantageux

Les contrats d’assurance vie peuvent aussi bien opérer des investissements dans des SICAV que dans les FCP, qu’il s’agisse d’un contrat en unités de compte ou d’un contrat multi-support. Grâce à ces types de contrats d’assurance vie, on peut facilement bénéficier d’un intérêt supplémentaire de fiscalité avantageuse, en plus de tous les avantages d’un placement en OPCVM. Dans le cas où l’investissement est effectué avant 70 ans, les personnes proches peuvent bénéficier d’un capital net d’impôt d’un montant pouvant aller jusqu’à 152 500 €. Et on peut confier 30 500 € sans imposition après 70 ans.

L’avis d’Assurland : il est préférable de diversifier ses placements pour mieux survivre à la crise financière en choisissant les plus avantageux en matière d’assurance vie. Pour cela, il suffit d’utiliser un comparateur d’assurances.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES