Assurance vie

Épargne : entre livret A et assurance vie, que faut-il choisir ?

Publié par le , Mis à jour le 21/04/2020 à 15:28

Épargner son argent ? Oui, mais comment ?

En 1981, le livret A rapportait plus de 8,5 % d'intérêts mais, il y a maintenant quelques semaines, il a baissé à 0,5 %. Pourtant, il reste la solution d’épargne la plus prisée des Français malgré cette forte baisse au fil des ans. Une chute des taux expliquée par le gouvernement comme étant une “politique de diversification des placements”, invitant les Français à se tourner vers d’autres moyens d’épargne tels que l’assurance vie par exemple. Alors que faut-il choisir ? Assurland fait le point pour vous.

Le livret A, la solution d’épargne favorite des Français ?

Le livret A a été créé en 1818 sous le nom de “livret d’épargne”, soit il y a plus de 200 ans. Pourtant, toutes ces années plus tard, il reste la solution d’épargne la plus prisée des Français qui continuent à investir sur ce livret. Détenu par environ 8 Français sur 10, le livret A représentait plus de 300 milliards d’euros en 2019. Et depuis l'arrivée du Covid-19 en France, un climat d'incertitude s’est installé, motivant ainsi la population à épargner davantage. Si on regarde les chiffres du mois de mars 2020, nous pouvons facilement nous en rendre compte. En effet, ce sont environ 3,8 milliards d’euros qui ont été déposés, soit 50 % de plus comparé à la même période de l’année précédente. Plus qu’un compte épargne, le livret A est aujourd'hui pour une majorité de personne une sorte de second compte courant. Son plafond étant fixé à 22 950 €, 60 % des comptes possèdent une somme épargnée de moins de 1 500 €, et 40 % n'atteignent même pas les 150 €.

On se demande alors pourquoi est-ce que, avec des taux aussi bas, et des sommes relativement basses épargnées, les Français continuent de lui rester fidèle ? Le succès du livret A s’explique notamment par son accessibilité. En effet, un dépôt de 10 euros suffit à ouvrir le compte. De plus, le montant des versements, ainsi que leur fréquence, est libre, et des retraits peuvent être effectués à tout moment. Mais l’un des points les plus importants est que ce dernier est défiscalisé, donc les intérêts obtenus ne sont pas imposables ! Le livret A est donc une solution d’épargne utile pour éviter les moments difficiles si on y place environ l’équivalent de deux fois son salaire.

L’assurance vie : une alternative pour faire fructifier son capital

Lorsque l’on souhaite placer son argent, il existe de nombreuses autres solutions que de le mettre sur un livret A. L’une de ces solutions n’est autre que de souscrire une assurance vie. Et c’est d’ailleurs l’une des meilleures solutions puisqu’elle permet à chaque personne de choisir un moyen d'épargne sur mesure grâce au placement en fonds euros ou en unités de compte. Plus de 80 % des assurances vie correspondantes au fonds euros, l’autre moyen d’épargne préféré de la population française. Peu rentable (1,6 % en moyenne), il offre cependant davantage de sécurité. Il est tout de même important de garder en tête que ses frais restent élevés et qu’il n’est pas défiscalisé, contrairement au livret A.

Pour ce qui est de l’assurance vie en unités de compte, elle peut être une solution à envisager si l’on souhaite diversifier son patrimoine. Son avantage principal ? Elle offre un très bon rendement s’il nous est possible de nous projeter sur le long termes et que nous sommes prêts à faire face à différents aléas sur le court terme.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES