Faire attention aux primes exagérées en assurance vie

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Faire attention aux primes exagérées en assurance vie

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Faire attention aux primes exagérées en assurance vie

|
Consultations : 2126
Commentaires : 0
L'assurance vie, l'héritage et les enfants !

Le montant des versements n’est pas fixe pour un contrat d’assurance vie. Mais ce n’est pas pour autant une raison pour déshériter ses enfants. À l’avenir, il se pourrait qu’ils le contestent. Il est alors important de bien comprendre le principe de l’assurance vie et de la succession.

En effet, lorsque la personne assurée décède, son épargne d’assurance sera attribuée au bénéficiaire qu’elle avait désigné dans le contrat même s’il est hors de sa famille.

Les caractéristiques des primes exagérées

On peut dire que les primes sont manifestement exagérées lorsque les versements d’épargne sur le contrat d’assurance vie ne respectent pas la réserve héréditaire. Cela dit, il est utile de connaître les héritiers réservataires.

Tout d’abord, ils peuvent être les enfants naturels, légitimes ou adoptés. Dans le cas où les enfants sont déjà morts, ce sont leurs descendants qui sont les héritiers réservataires. Si jamais, la personne assurée n’a aucun descendant, l’héritier sera automatiquement son conjoint non divorcé ou non séparé de corps.

Force est de reconnaître que les héritiers bénéficieront d’une fraction du patrimoine du défunt. Le reste non distribué sera appelé quotité disponible. Et cette partie du patrimoine sera attribuée au bénéficiaire choisi. Un contrat d’assurance vie qui comprend une importante somme d’argent qui n’est pas recueillie par les héritiers est un exemple de primes exagérées.

La procédure de contestation

Quand les héritiers réservataires de la personne assurée se considèrent comme dépossédés de leur propre héritage, ils peuvent faire appel à la justice. Ils ont le droit de contester une partie ou toutes les primes du contrat d’assurance vie. Dans ce cas, le rôle du juge consisterait à déterminer si le défunt cherchait à déshériter ou non ses enfants. Pour ce faire, il considère certains éléments tels que l’âge du défunt et sa situation familiale au moment où il avait souscrit l’assurance vie.

Il tient également compte des objectifs patrimoniaux ainsi que de l’état des revenus.

L’avis d’Assurland : il faut toujours être prudent lorsqu’on paie la prime relative au contrat d’assurance vie pour ne pas déshériter ses descendants. Sachez que l'assurance vie permet également de protéger ses enfants. pour en savoir plus, cliquez ici.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS