Assurance vie

L'assurance vie retrouve les épargnants après une année 2020 très compliquée

Publié par le , Mis à jour le 02/03/2021 à 12:33

L’assurance vie est encore en vie. C’est ce qu’il faut retenir du début d’année 2021 pour ce produit d’épargne. Après une année 2020 très compliquée, celui qu’on appelle encore « placement préféré des Français » reprend des couleurs. Une situation qui peut vous permettre de bénéficier de conditions intéressantes, n'hésitez donc pas à comparer en ligne les assurances vie.

Une collecte en hausse de 13%, par rapport à janvier 2020

Un rebond mesuré avait déjà été enregistré en décembre : il s’agissait alors du premier mois de collecte nette depuis mars 2020 et le début de la crise sanitaire. Sur les trois premiers trimestres de 2020 (janvier-septembre) l’assurance vie accusait un « déficit » de 7,3 milliards d’euros : 82,2 milliards d’euros d’épargne nouvelle ont été investis sur des produits d’assurance vie, mais 89,5 milliards en sont sortis (en retraits ou en versements). 

C’est ce phénomène que l’on nomme décollecte nette : pour les assureurs vie, l’argent sort plus qu’il ne rentre. Une tendance qui a donc attendu décembre pour prendre fin, puisque les assurances vie ont alors collecté 550 millions d’euros de plus qu’elles n’en ont perdu. 

Mais c’est surtout en janvier que l’assurance vie a commencé de nouveau susciter l’optimisme, avec deux milliards d’euros nets d’engrangés (13,6 milliards de collecte brute – 11,6 milliards de prestations versées : on atteint les 2 milliards) : soit quatre fois plus qu’en décembre, selon les chiffres fournis par la Fédération française de l’assurance (FFA). Et sur un an, la collecte brute était en hausse en janvier de 13%. 

Un regain porté par le risque, et donc potentiellement instable

Toutefois, ce retour en grâce concerne pour l’instant les unités de compte, en collecte nette de 2,7 milliards d’euros. Ces investissements plus risqués ne sont pas garantis, et sont moins prisés par les épargnants Français, à l’inverse des fonds euros (le taux d’unités de compte dans les assurances vie s’élève à 33% contre donc 66% par les fonds euros).

C’est donc pour le moment le risque, dont les rendements sont par nature flottants, qui maintient l’assurance vie à flot. Derrière, les détenteurs de fonds en euros n’ont pas totalement retrouvé le sourire. Bien sûr leur épargne est garantie, et ils peuvent profiter des avantages fiscaux de l’assurance vie (bien qu’elle soit régulièrement remise en cause par la représentation nationale), mais les rendements des fonds euros ne remontent plus depuis trente ans.

En 2019, le taux de rendement moyen de ces fonds en euros était d’1,46%. Il est vraisemblablement tombé à 1% en 2020. Pour vous aider à y voir plus clair, nous avons établi, à l’occasion de la fin d’année dernière, un classement des assureurs offrant la meilleure rémunération en fonds euros du marché.

Les Livrets restent à l'affut d'une épargne record

Face à ces rendements en berne, de nombreux Français se sont tournés en 2020 vers d’autres produits d’épargne. Mais l’incertitude économique a également contribué à ce transfert. En effet, en période de perte de confiance, les épargnants privilégie des solutions plus « liquides » que l’assurance vie : c’est-à-dire qui permettent de retirer ses fonds plus aisément, en cas de pépin financier. 

C’est pour cette raison que les LLDS (Livrets de développement durable et solidaire) et les Livrets A ont connu un franc succès en 2020. Le premier affiche une collecte nette de 8,8 milliards d’euros en 2020, le second de 27 milliards d’euros, malgré une rémunération faible (autour de 0,5%). Dans une moindre mesure, les nouveaux PER individuels (ou « PERIN ») ont également été plébiscités l’année passée.

Mais ce qui étonne en ce début d’année, c’est que la relance de l’assurance vie n’ait pas grignoté les dépôts sur les Livrets A : les deux ont progressé en même temps, puisque que le livret affiche lui aussi une collecte impressionnante en janvier : 6,32 milliards d’euros.

Voir ces deux produits d’épargne phares progresser simultanément ne fait que confirmer que les Français mettent une part significative de leurs revenus de côté depuis bientôt un an. Un « trésor de guerre » qui donne des idées à Bercy, qui envisagerait de l’utiliser pour relancer l’économie.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}