L'investissement responsable expliqué par le cofondateur de Goodvest

Publié par Astrid Verdun le 26/11/2021 à 09:30 , Mis à jour le 12/01/2022 à 00:00

Le réchauffement climatique inquiète de plus en plus alors choisir d’investir responsable peut être une solution intéressante pour tout un chacun. Joseph Choueifaty a cofondé Goodvest et a lancé en septembre 2021 un contrat d’assurance vie en partenariat avec Generali ; c’est le premier contrat compatible avec l’accord de Paris sur le climat. Assurland l’a interviewé pour en savoir plus sur ce projet d’investissement durable. 

Pourquoi avoir créé Goodvest ?

J’ai monté cette entreprise lorsque j’étudiais en master X HEC entrepreneur parce que je me suis rendu compte que les Français n’avaient pas de solution durable et transparente pour investir et c’est un sujet qui m’intéressait. Avec Goodvest, nous voulons proposer aux particuliers de placer leur épargne dans des projets durables pour la faire fructifier, tout en calculant l’empreinte carbone qu’ils ont économisée pour chaque investissement. On est une entreprise à mission et l’engagement environnemental est assez fort dans toute l’équipe. D’ailleurs, cela fait partie de nos points de vigilance lorsqu’on recrute quelqu’un et c’est ce qui peut attirer aussi les candidats. Plusieurs collaborateurs actuels ont postulé ici parce qu’ils travaillaient dans des entreprises peu engagées et qu’ils se reconnaissaient plus chez nous.

Quelle était votre ambition en proposant le contrat Goodvie, un contrat d’assurance vie orienté responsable ?

Notre volonté est de démocratiser le plus possible l’investissement responsable sans faire de greenwashing, donc en toute transparence, et avec une approche scientifique. Pour cela, nous avons lancé un partenariat avec Carbone4Finance, une société de conseil spécialisée dans la transition énergétique, qui nous permet de connaître l’empreinte réelle directe et indirecte des entreprises dans lesquelles nos épargnants investissent. Grâce à cela, nous avons créé ce contrat Goodvie qui prend en compte l’empreinte carbone de l’accord de Paris. De plus, nous sommes les seuls sur le marché à exclure totalement l’énergie fossile de nos investissements.

Notre volonté est de démocratiser le plus possible l’investissement responsable sans faire de greenwashing, donc en toute transparence, et avec une approche scientifique.

Comment ça marche et à qui est ce destiné ?

Concrètement, l’épargneur répond à des questions sur notre site internet pour définir son thème d’investissement et on lui construit un portefeuille sur mesure avec un contrat en gestion pilotée. Cette souscription en ligne ne dure que quelques minutes, ce qui rend la démarche très accessible. Le premier prix pour investir est de 500 euros et cela peut aller jusqu’à plusieurs centaines de milliers d’euros. Les rendements moyens sur les dernières années sont de 3 % pour les portefeuilles les plus sécurisés, et, pour les plus aventureux, autour de 11 % de rendement annuel moyen. Nos clients ont entre 18 et 89 ans, même si le client moyen est proche de la quarantaine. En fait, nous n’avons pas de cible définie ; finalement, les seuls points communs de nos clients sont le fait d’avoir une sensibilité environnementale et le fait d’avoir envie d’investir. Tout le monde peut donc se retrouver dans ce type d’investissement.

Est-ce que c’est tout autant rentable qu’une assurance vie classique d’investir responsable ? Finalement, en dehors de l’engagement, est-ce intéressant ?

Il y a souvent des idées reçues sur ce sujet notamment l’idée que l’engagement ne peut pas aller de pair avec la rentabilité. Pourtant, des études faites par l’université d’Oxford démontrent que le fait d’investir de manière durable va améliorer la performance dans 90 % des cas. Donc ce genre d’investissement est plus intéressant que ceux de nos concurrents. Une des raisons de cette performance est que les secteurs des énergies vertes, de la mobilité et de la technologie vertes ont une nette tendance à se développer dans les années à venir. Et il y a plus de résilience dans ce type d’entreprises ; en période de crises, les salariés y sont plus engagés, puis elles attirent plus de talents sortant des grandes écoles que les entreprises polluantes qui ont de plus en plus de difficultés à recruter.

Une des raisons de cette performance est que les secteurs des énergies vertes, de la mobilité et de la technologie vertes ont une nette tendance à se développer dans les années à venir.

Quelle est votre vision sur le long terme pour Goodvest ?

Déjà, nous avons lancé le contrat Goodvie début septembre 2021 et nous avons déjà plusieurs millions d’euros sous gestion. Nous sommes très satisfaits de ce lancement car c’est le meilleur démarrage pour un partenaire Generali. Nous avons aussi d’autres projets. Pour l’instant, tout se passe sur notre site internet mais fin 2022 nous comptons sortir une application mobile pour faciliter encore plus l’accès à la gestion des investissements à nos clients. Sur le long terme, notre objectif global est de démocratiser le plus possible l’investissement durable et de devenir la plateforme référence pour l’investissement responsable en France et en Europe.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES