• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Les assureurs français misent sur le marché international

Publié par le

Le marché français de l’assurance stagne c’est ainsi que la plupart des assureurs français dont BNP Paribas Cardif, ont préféré miser sur le marché international.

Le marché français de l’assurance

Pour 2014, l’assurance « vie » n’offre pas une belle perspective contrairement à l’assurance non-vie. L’agence de notation Fitch annonce que le marché français de l’assurance traverse une mauvaise passe. Marc-Philippe Juilliard, directeur senior de Fitch qui est en charge de l’assurance à Paris a estimé dans un communiqué rapporté par l’Argus de l’assurance que « l’assurance vie en France effectue sa mue en passant d’un statut d’activité en croissance à un statut d’activité cyclique ».

Malgré le fait que l’assurance vie ait pu enregistrer une collecte négative au cours de l’année 2013, l’agence de notation Fitch a fait remarquer que les fonds en euros ont connu une baisse graduelle ce qui laisse penser que l’assurance vie n’offrira pas de belle perspective d’avenir.

Le directeur de la FFSA ne semble pas être du même avis, il a d’ailleurs conclu que le marché offre des « perspectives favorables » puisque le secteur dégage des bilans solides depuis plusieurs années déjà. Malgré cela plusieurs assureurs ont décidé d’élargir leurs horizons en étendant leurs services à l’international. C’est par exemple le cas de BNP Paribas.

Le marché français des signes de reprise assez minces

BNP Paribas préfère conquérir le marché international pour développer son chiffre d’affaire puisque le marché français de l’assurance ne semble pas présenter de signe de reprise. Le bancassureur a pourtant réussi à enregistrer des profits en hausse au cours de l’année 2013. Seulement, son activité en France a connu un recul de 1 %.

Par contre à l’étranger, les affaires ont plutôt bien tourné puisque la BNP Paribas a pu enregistrer une hausse de 10 % sur l’assurance vie et une évolution de 5 % pour l’assurance des personnes. Près de la moitié des marges dégagées par le groupe proviennent de l’étranger dans les pays tels que Taïwan ou encore Luxembourg dont le CA a pu atteindre les 2,2 milliards d’euros.

Le prochain objectif du groupe est  de pouvoir offrir un produit de complémentaire santé collectif à tous les réseaux BNP Paribas ainsi qu’aux courtiers souhaitant le proposer.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES