• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Les Français misent sur les contrats sans risque !

Publié par le

L’assurance vie et les livrets restent les produits d’investissement préférés des Français. Une enquête a récemment révélé que 94 % des Français optent ces contrats. Par rapport aux dernières années, on enregistre une augmentation considérable.

Seulement 5,5 % des investissements sont alloués aux supports à risque

Peu de gens osent miser sur les placements à risque comme l’assurance vie en unités de compte ou encore dans les actions. De janvier à septembre 2013, les supports sans risque ont représenté 94,5 % des sommes épargnées. Si près de 17,1 milliards d’euros ont été investis dans les supports financiers, il semblerait que les Français ont de plus en plus peur de prendre des risques.

Face à cela, le gouvernement a voulu inciter les Français à épargner un peu plus par le biais de deux nouveaux produits d’investissement se situant entre les fonds en euros et les contrats multisupports. Selon certains économistes, l’eurocroissance permettrait de contenir la baisse de rendements de l’assurance vie, puisqu’il offre un taux de rendement plus intéressant que les fonds en euros.

Les supports risqués en valent-ils la peine ?

L’investissement dans les supports risqués tel que la bourse est plus rentable que les fonds en euros, seulement pour voir le fruit du placement, il faut attendre longtemps. Pour investir dans les supports à risque, l’épargnant peut acheter directement les actifs ou investir dans des sociétés ayant pour objectif de détenir ces actifs du compte des OPCVM.

Souscrire des OPCVM est également possible en souscrivant un contrat d’assurance vie. Dans ce cas, l’assurance vie est en unités de compte. Pour aider les épargnants à faire leur choix, les professionnels ont mis à disposition plusieurs outils qui permettent d’analyser des répartitions sur les unités de comptes, le degré de risque et la part de risques acceptables compte tenu du patrimoine investi.

Tous les produits d’investissement peuvent donc porter leur fruit libre aux épargnants par la suite de choisir lequel le convient le mieux. La hausse des marchés actions, qui est passée de 33,3 % à 34,3 % devrait par exemple en convaincre plus d’un !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES