• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Les Français suivent leur contrat d'assurance vie en ligne !

Publié par le

Presque la moitié des titulaires d’un contrat d’assurance vie préfèrent gérer le suivi de leur contrat en ligne. C’est ce qu’à révéler une récente étude réalisée par l’agence Yuseo pour ToutSurMesFinances.com.

Internet le nouvel outil de gestion

L’étude a montré que près de 41 % des internautes bénéficiant d’un contrat d’assurance vie misent sur la gestion en ligne par le biais de l’espace client du site de leur compagnie d’assurance.

Ils estiment également que la souscription en ligne permet de comparer librement et facilement les différentes offres. 32 % d’entre eux le font également pour bénéficier d’un tarif concurrentiel.

7 000 cyberacheteurs ont été contactés pour effectuer le sondage. Parmi ces sondés, 47 % étaient déjà titulaires d’une assurance vie, 23 % souhaitant en souscrire une et 30 % n’étaient pas intéressés par la souscription d’un tel contrat.

Parmi les 23 % de cyberacheteurs ne disposant pas encore d’une couverture d’une assurance vie, 58 % attendent que les assureurs donnent plus de précisions sur les frais de gestion avant de souscrire en ligne. Près de 46 % des personnes non-couvertes espèrent également faire évoluer leur contrat sur le long terme.

Souscrire une assurance vie en ligne

Les contrats d’assurance vie en ligne ont fait leur apparition au début de l’année 2000. Ces contrats ne présentent pas de frais d’entrée et plusieurs grands établissements les proposent à ne cités que Boursama, Fortuneo, BforBank ou encore ING Direct. Ces établissements proposent essentiellement de l’assurance vie et se dotent de plusieurs contrats gérés par des assureurs distincts. Grâce à leurs frais au plancher, leurs fonds en euros patrimoniaux, les contrats en ligne sont les plus intéressants.

Attention toutefois aux frais de gestion ! Si tous les contrats sont bons marchés, les frais de gestion sur les fonds à risque peuvent être élevés, ils varient par ailleurs de 0,50 à 0,85 % de la valeur des capitaux par an. Même si cet écart est moins élevé que pour un contrat normal, il faut savoir comparer. Les adeptes de la souscription en ligne devront également vérifier les frais d’arbitrage. Certains contrats proposent la gratuité des arbitrages en ligne mais s’ils se font par courrier des frais peuvent être prélevés.

Le tout est donc de savoir bien comparer avant de souscrire en ligne !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES