• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Les ménages épargnent désormais pour leur retraite

Publié par le , Mis à jour le 03/12/2010 à 17:51

Le PEL, un placement en perte de vitesse

On note un recul important du PEL (plan d'épargne logement) depuis quelques temps. Moins avantageux qu'avant, ce dernier subit les effets de la réforme de sa fiscalité.

En 2004, 41% des ménages détenaient un PEL contre 31.2% en 2010 à l'inverse des assurances vie, placement de gestion patrimonial privilégié par les français et détenu à 41.9% cette année contre 35% il y a six ans.

Le PEL est donc en perte de vitesse mais n'a peut-être pas dit son dernier mot si les assureurs décident de lui donner un coup de jeune en le relookant. Le PEL atout de même su rebondir cette année face à la baisse du taux du livret A et malgré une baisse d'attractivité sur ces cinq dernières années, son encours va tout de même augmenter en 2010.

La retraite, préoccupation majeure des français

Les choses évoluent et les français réalisent qu'ils vont devoir épargner pour leur retraite. L'assurance vie s'inscrit tout à fait dans cette logique de vouloir préparer l'avenir et protéger ses proches.

33% des gens qui souscrivent une assurance vie le font donc dans un objectif d'épargne pour la retraite et ce majoritairement chez les 45-64 ans. Une tendance qui est portée à évoluer encore pour atteindre 40%.

Les produits d'épargne dédiés à la retraite sont encore peu nombreux mais semblent avoir un avenir assuré dans un contexte d'évolution de la pyramide des âges et des priorités des gens. Les placements qui rassurent les français seraient donc privilégiés aux placements à risques eux aussi en perte de vitesse suite aux crises boursières de ces dernières années.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES