Assurance vie

Les rendements du fonds en euros sont en baisse pour 2019

Publié par le , Mis à jour le 05/12/2019 à 14:25

La baisse des taux d'intérêt du fonds euros explique la baisse des rendements de l'assurance vie en 2019

Trois assureurs, SwissLife, Allianz et Generali ont communiqué les rendements sur le fonds en euros pour 2019. Avec la chute vertigineuse des taux sur ce type de placement, les rendements sont sans surprise à la baisse. L'épargne assurance vie va-t-elle radicalement changer au cours des prochains mois ?

SwissLife, Generali, Allianz : une baisse attendue des rendements

Cette année, les rendements du fonds en euros sont en baisse tel qu'on pouvait s'y attendre. SwissLife, Generali et Allianz ont communiqué leurs premiers résultats.

Swisslife :

Par rapport à 2018, la rémunération de base nette de frais (rendement sans bonification) passe de 1,50% à 1% en 2019.

Generali :

Generali est aussi en baisse et se place au même niveau que Swisslife pour le rendement moyen net de frais sur le fonds en euros : 1%. C'est une baisse de 0,75% par rapport à l'an dernier, où ils accusaient d'un rendement moyen de 1,75%.

Allianz :

Le taux d'Allianz France est un peu meilleur : 1,20% en 2019 contre 1,70% en 2018 (net de frais).

Des taux très bas voire négatifs du fonds en euros qui expliquent la situation

Ces baisses drastiques sont expliquées par l'évolution des taux sur le fonds en euros. Des taux très bas voire négatifs pénalisent le secteur de l'assurance vie. Il faut comprendre que sur la valeur totale de l'assurance vie en France (1 700 milliards d'euros), deux tiers des placements sont faits sur le fonds en euros. Ce placement est une valeur sûre, qui garantit à l'assuré les intérêts produits par son capital de base indépendamment de la conjoncture économique.

De facto, un placement peu risqué comme celui-ci n'est pas rentable pour les assureurs, voire peut mettre leur solvabilité en danger. En effet, dans le cas d'un taux négatif, ce sont aux assureurs de payer pour pouvoir conserver ces placements. Les compagnies d'assurance vie ont même demandé à Bercy d'assouplir leurs règles de solvabilité. En effet, leur solvabilité est en chute libre depuis la baisse des taux du fonds en euros. Leur requête : pouvoir comptabiliser en fonds propres la provision pour participation aux excédents (PPE).

Miser sur des placements plus risqués ?

Allianz et Generali sont sceptiques quant au fonds en euros à capital garanti. Ces assureurs souhaiteraient orienter leurs souscripteurs sur des placements plus risqués mais plus rémunérateurs. Par ailleurs, Allianz a annoncé vouloir durcir ses conditions d'accès au fonds euros. Un client qui souhaitera épargner un million d'euros devra investir la moitié de cette somme en unités de compte. « Il est possible que nous n'ayons plus les moyens de répondre à une démarche 100% sécuritaire », présageait Jacques Richier, PDG d'Allianz France à propos des nouveaux contrats d'assurance vie.

SwissLife veut aussi orienter ses épargnants vers des placements en unités de compte. Les épargnants ayant choisi d'investir sur des placements en unités de compte verront leur rémunération augmenter en fonction du taux de leur capital placé :

  • pour ceux ayant placé entre 30% et 40%, le rendement passe à 1,50% ;
  • pour ceux ayant placé entre 40% et 60%, le rendement passe à 2% ;
  • pour ceux ayant placé plus de 60%, le rendement passe à 2,50%.

Pour les épargnants en « gestion privée » (qui possèdent un contrat dont les encours vont au delà de 250 000 euros), le taux de base est de 1,20%. Dans leur cas :

  • pour ceux ayant placé entre 30% et 40%, le rendement passe à 1,70% ;
  • pour ceux ayant placé entre 40% et 60%, le rendement passe à 2,20% ;
  • pour ceux ayant placé plus de 60%, le rendement passe à 2,70%.

Bien entendu, les placements en unités de compte sont plus risqués pour l'épargnant.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES