• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Macron souhaite toucher à la fiscalité de l'assurance vie

Publié par le , Mis à jour le 26/04/2017 à 12:10

L'assurance vie est-elle en danger avec les programmes des hommes politiques ?

Dans le cadre de son programme présidentiel, Emmanuel Macron a présenté son intention concernant la fiscalité de l’assurance vie. Olivier Sentis, directeur général de la Mutuelle d’Ivry -la Fraternelle et spécialiste de l'épargne a réagi à cette réforme, dans les colonnes  de l’Argus de l’Assurance.

L’assurance vie va-t-elle perdre son rôle unique ?

Aujourd’hui l’assurance vie se démarque des autres placements d’épargne par une fiscalité avantageuse, notamment par rapport aux livrets (A ou B par exemple).

Or, la proposition de Macron aurait tendance à mettre « l’assurance vie au même niveau que les autres placements » explique Olivier Sentis. Actuellement, l’imposition sur l’assurance vie se fait sur le barème progressif de l’impôt sur le revenu ou au prélèvement forfaitaire libératoire ainsi qu’aux prélèvements sociaux s’arrêtant à  15,5 %. Emmanuel Macron propose une taxe unique de 30 % pour l’ensemble des revenus du capital (Hors livret A), un « danger » selon Olivier Sentis.

Pour le spécialiste de l’épargne, l’assurance vie ne devrait pas subir de réforme ou alors à des conditions différentes comme par exemple repousser le délai d’épargne de 8 ans à 12 ans.

Quel est le risque de cette proposition ?

Que les Français se détournent de ce placement en l’absence d’incitation fiscale. EN effet, si cette proposition ne concerne que les nouveaux contrats ouverts, il y a fort à parier que les Français ne soient plus intéressés par l’assurance vie, et par conséquence par l’épargne de long terme.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES