Résiliation de l'assurance-vie : comment ça marche ?

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance vie > Résiliation de l'assurance-vie : comment ça marche ?

Actualité de l'assurance

Assurance vieVoir toute son actualité

Résiliation de l'assurance-vie : comment ça marche ?

|
Consultations : 1607
Commentaires : 0
Assurance-vie et résiliation du contrat

En temps normal, l’assurance-vie peut être résiliée dans les 30 jours qui suivent la souscription. Ainsi, si l’assuré se rend compte qu’il a fait une erreur en souscrivant telle assurance-vie, il peut demander la résiliation de son contrat avant qu’il ne dépasse les 30 jours de validité sans avoir à payer de frais de résiliation.

Pour résilier son contrat d’assurance vie, le souscripteur doit envoyer à son assureur une lettre de résiliation en recommandé avec accusé de réception. L’assureur fera alors droit à cette demande sans exiger de compensation financière à l’assuré et rendra à l’intéressé l’intégralité des sommes versées au titre de l’épargne depuis son ouverture.

Mais, que se passe-t-il si cette période des 30 jours après la souscription appartient déjà au passé ? Dans ce cas-là, le souscripteur enverra un courrier en recommandé avec accusé de réception à sa compagnie d’assurances pour demander une résiliation de son contrat. Outre les frais de résiliation, l’assuré sera confronté à une fiscalité désavantageuse. En effet, le taux d’imposition qui lui sera imposé sera de l’ordre de 35 %, ce qui peut constituer pour lui une grosse perte sur son capital. Il pourra alors choisir de fermer définitivement son compte en procédant à un retrait ou à un rachat total de son placement.

Cependant, il est vivement conseillé de retirer petit à petit son capital en laissant une marge minimale, c’est-à-dire un montant minimal qui restera sur son compte ou d’attendre patiemment la fin de la « durée de vie » de l’assurance-vie prévue pour huit ans.

Dans tous les cas, il faut veiller à bien analyser son contrat d’assurance-vie en détail pour connaître les implications, notamment financières, de la résiliation qu’elle intervienne avant ou après les 30 jours qui suivent la souscription.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS