• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Sarkozy ne veut pas favoriser l'assurance vie

Publié par le

Quel avenir pour l'assurance vie ? Sarkozy se prononce

Alors qu’à gauche, on chante les avantages de l’assurance, le produit d’épargne préféré des Français ne semble pas faire l’unanimité à droite. Ainsi, Nicolas Sarkozy veut en finir avec sa fiscalité préférentielle prônant une taxe à 26 % pour tous les revenus de l’épargne. Explications.

Montebourg veut que l’épargne finance les PME

Lors des Assises de l’Epargne et de la Fiscalité 2016 organisées par l’Association Française d'Epargne et de Retraite (Afer), Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de la gauche, n’avait d’yeux que pour l’assurance vie qui constitue selon lui un « bien collectif national ». Et l’intéressé de défendre la stabilité du produit d’épargne.

Arnaud Montebourg a évoqué aussi un piste d’évolution pour les contrats d’assurance vie, à savoir l’affectation directe de 10 % des sommes placées au financement des petites et moyennes entreprises (PME), soit 160 milliards d’euros. Toutefois, les contraintes prudentielles ne permettraient pas la mise en œuvre d’une telle mesure.

L’assurance vie indifféremment taxée à 26 % avec Sarkozy

Lorsqu’il a été interrogé par les adhérents de l’Afer, Nicolas Sarkozy, candidat à la primaire à droite, a dessiné un autre avenir pour l’assurance vie.

En effet, l’ancien président de la République a fait savoir que, s’il revenait au pouvoir à l’occasion des prochaines échéances électorales, il instaurerait un régime fiscal unique pour les différents revenus de l’épargne. Autrement dit, ils seraient tous taxés à 26 %, prélèvements sociaux inclus.

Notez qu’à l’heure actuelle, l’assurance vie est taxée à hauteur de 23 %. Une telle réforme ferait sans doute perdre de son attrait au produit d’épargne.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES