Assurance vie

Un banquier arnaque une octogénaire avec des faux contrats d'assurance vie

Publié par le , Mis à jour le 27/05/2021 à 17:07

Un ancien banquier a été condamné par le tribunal de Beauvais (Oise) pour avoir arnaqué une octogénaire à hauteur de plus de 100 000 euros avec de faux contrats d'assurance vie. Le comble : il l'aurait même invité à son mariage... Financé avec l'argent gagné grâce à l'escroquerie.

Une arnaque bien ficelée avec de faux contrats d'assurance vie

Nul n'aurait soupçonné ce banquier d'une trentaine d'années, employé exemplaire au firmament de sa carrière et apprécié de sa hiérarchie. Mais il a été condamné à dix-huit mois de prison avec sursis par le tribunal de Beauvais dans l'Oise, département où il travaillait. Ce dernier avait mis en place une arnaque à l'assurance vie bien conçue pour soutirer de l'argent à une dame de 80 ans via de faux contrats d'assurance vie. L'escroquerie s'est ainsi déroulée entre 2017 et 2019.

Mais comment a-t-il procédé ? Il promettait à sa cliente des taux et des avantages fiscaux sur ces faux contrats, qu'il disait souscrire en son propre nom. Il faisait croire à cette personne âgée que sa profession de conseiller financier lui permettait de bénéficier de tels privilèges. Sa cliente lui donnait en échange de l'argent liquide qu'elle avait reçu suite au décès de son mari. Le banquier allait même jusqu'à lui signer des reconnaissances de dettes pour la mettre en confiance.

Cependant, ces contrats d'assurance vie n'avaient rien d'authentique. Ils étaient issus de la compagnie d'assurance pour laquelle il avait travaillé. Pour mener à bien son plan machiavélique, le banquier se rendait directement chez sa cliente pour récolter l'argent.

104 000 euros ont été dérobés à une octogénaire

Lors de sa première récolte, l'arnaqueur arrivera à soutirer 50 000 euros de l'octogénaire. Puis d'autres sommes ont suivi, pour arriver à un total de 104 000 euros. Il l'avait également invité à son mariage (payé avec l'argent volé) pour lui prouver qu'elle pouvait avoir confiance. Elle avait cependant refusé poliment la proposition.

Mais, trop confiant, le banquier avait indiqué à l'octogénaire qu'elle pouvait appeler si elle le souhaitait le conseiller dont le nom figurait sur les contrats. Lorsque cette dernière a décidé de le faire, le conseiller lui a expliqué ne plus travailler avec le banquier et que les contrats n'étaient plus d'actualité. Alors, le 14 novembre 2019, l'octogénaire porte plainte.

En outre, les enquêteurs ont relevé une différence visible entre les revenus du banquier et ses dépenses. Une fois épinglé, le coupable a reconnu l'intégralité des faits. Sa raison ? Il avait voulu « épater une collègue dont il était tombé sous le charme », a allégué son avocate Maître Domitille Risbourg. Mais elle a aussi précisé qu'il « fera tout pour rembourser » sa victime. Il lui a d'ailleurs déjà rendu 11 000 euros... Il reste donc 93 000 euros à rembourser. Depuis, l'escroc s'est reconverti et a quitté la banque dans laquelle il travaillait... Pour exercer dans une compagnie d'assurances.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance vie

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES