• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance vie

Va-et-vient hollandais sur l'assurance vie !

Publié par le , Mis à jour le 08/03/2012 à 15:52
François Hollande n’aurait finalement pas l’intention de modifier la fiscalité de l’assurance vie, contrairement à ce qu’indiquait Michel Sapin fin février. Le candidat socialiste à l’élection présidentielle entend en revanche drainer davantage l’épargne collectée au profit du financement des PME.

Interpellé par Nathalie Kosciusko-Morizet, porte-parole de Nicolas Sarkozy pour l’élection présidentielle sur la fiscalité de l’assurance vie lors du journal télévisé 12/13 de France 3 le dimanche 4 mars 2012, François Hollande a annoncé qu’il ne modifierait pas le régime fiscal du produit d’épargne préféré des Français.

Maintenir les avantages fiscaux de l'assurance vie


« Pourquoi je veux garder le système de l’assurance vie ? parce que l’épargnant qui place ses économies sur un compte d’assurance vie, cet argent va être immobilisé pendant plusieurs années. Et donc il y a toutes les raisons de maintenir les avantages fiscaux qui existent sur l’assurance vie. Donc Madame Kosciusko-Morizet de ce point de vue-là, je ne sais pas si elle a un compte d’assurance vie, mais n’a rien à craindre », a-t-il répondu à NKM qui lui demandait « pourquoi taxer l’assurance vie, » et si le candidat socialiste ne cherchait pas « à glaner des électeurs du côté de chez Mélenchon ».

Financement des PME


L’ancienne ministre de l’écologie sollicitait l’actuel favori des sondages après la proposition faite par Michel Sapin, en charge du projet présidentiel du candidat PS, de modifier en profondeur la fiscalité de l’assurance vie, avant de préciser que la réforme proposée ne viserait que les contrats de moins de huit ans, et non les contrats déjà souscrits.

François Hollande en a profité pour annoncer que l’assurance vie « aura l’obligation d’avoir davantage de placements en termes d’actions et en termes de financement des PME ». « Il faut que l’argent qui est déposé dans cette assurance vie soit davantage affecté au financement de l’investissement des entreprises », a-t-il ajouté.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES