• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Assurances : conduite en hiver, automédication et résiliation

Publié par le , Mis à jour le 12/06/2014 à 17:15

En hiver, je conduis comme il faut !

Qui dit hiver, dit souvent neige et verglas. Il faut donc veiller à adopter une conduite responsable et respecter certaines règles lorsque l'on se glisse derrière le volant.

D'abord, il faut faire preuve de souplesse et bannir les accélérations trop franches, les freinages brutaux et les dépassements intempestifs.

Il faut veiller aussi à respecter les limitations de vitesse si la chaussée est verglacée, enneigée ou simplement mouillée.

Pensez également à anticiper pour repérer les zones qui vous paraissent dangereuses et éviter ainsi l'accident. Si les conditions météo sont difficiles, pensez aux distances de sécurité.

Enfin, préférez les axes principaux, mieux dégagés et surveillés, aux routes secondaires.

Sur le front de l'assurance auto, l'assistance 0 km peut s'avérer très utile en cas de panne. N'hésitez pas à l'ajouter à votre contrat.

Mutuelle santé : quid de l'automédication ?

En cas de rhume, de mal de gorge ou de légère migraine, nombreux sont les Français qui ont recours à l'automédication. Mais, quel remboursement peut-on espérer pour ces médicaments achetés sans prescription médicale ? A défaut d'ordonnance, l'Assurance maladie ne couvrira aucune de ces dépenses. Heureusement, certaines formules de mutuelles santé offrent une prise en charge pour cette pratique adoptée régulièrement par plus de 70 % des Français.

Ainsi, des offres spécifiques existent qui s'accompagnent d'un forfait annuel de remboursement ou proposent une option pour être remboursé selon un plafond contractuellement défini.

Si vous possédez une mutuelle adaptée à l'automédication, il suffit de conserver la preuve d'achat des médicaments et de communiquer ce document à l'organisme de santé.

Et, pour posséder la meilleure couverture santé, il suffit de comparer.

Assurances : vers la fin de la résiliation après sinistre ?

Déposée le 10 octobre 2013 et renvoyée depuis à la Commission des finances, de l'économie générale et du contrôle budgétaire, la proposition de loi n°1441 veut « interdire la résiliation du contrat d'assurance après sinistre ».

Visant à compléter l'article L.113-11 du Code des assurances, l'amendement veut en finir avec cette possibilité offerte à l'assureur de résilier de façon discrétionnaire le contrat d'assurance après sinistre.

Selon Olivier Marleix, député UMP à l'origine du texte, il s'agit d'en finir avec une « double peine » qui apparaît « d'autant plus invraisemblable qu'il s'agit du métier même de l'assureur : assurer face à d'éventuels sinistres ». En l'état actuel du droit, l'assureur se voit offrir la possibilité de résilier un contrat d'assurance après sinistre sans avoir à apporter la moindre justification, que l'assuré soit ou non fautif.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES