Les Newsletters Assurland

Auto électrique : le K-ZE débarque en Europe sous la marque Dacia

Publié par le
6852 vues 8 réactions Note

Le Renault K-ZE vendue exclusivement sur le marché chinois - Crédit image : Renault

Perçu par certains comme la motorisation de demain, l’électrique peine à convaincre en raison de son prix. Un argument qui pourrait très bientôt ne plus être utilisé. Renault a annoncé la prochaine commercialisation en Europe d’un petit SUV 100 % électrique « low-cost ». Vendu sous la marque Dacia, le K-ZE ne devrait pas dépasser les 15 000 euros.

Du Renault K-ZE chinois au Dacia K-ZE européen

A l’été 2017, Renault présentait le K-ZE, une voiture électrique dont la particularité était d’être vendue à un prix compétitif. Une annonce suivie de faits puisque ce petit SUV 100 % électrique s’affiche à un prix compris entre 7 200 et 9 200 euros. Une véritable affaire au vu des tarifs des autres véhicules du genre. Pourtant, impossible d’en croiser sur les routes hexagonales, ni européennes d’ailleurs. La K-ZE a l’autre particularité d’être réservée au marché chinois.

En France, les automobilistes enclin de se mettre à l’électrique ont donc dû payer des prix bien plus élevés. Au moment de l’annonce faite par Renault, le modèle le moins cher, était la Smart ForTwo Electric Drive, vendue, hors bonus écologique, à 22 950 euros. Un véritable frein pour bon nombre de Français. Du moins jusqu’à aujourd’hui. Renault vient d’annoncer que son petit modèle tout électrique sera prochainement distribué en Europe sous la marque Dacia. Dès l’année prochaine, soit en 2021, les automobilistes du Vieux continent pourront ainsi acquérir une Dacia KZE à un prix ultracompétitif.

Le K-ZE moins cher que les Citigo iV, e-Up et Mii Electric

Côté tarif, Renault souhaite préserver le positionnement « low cost » du K-ZE. S’il sera vendu à un prix sensiblement supérieur à celui pratiqué sur le marché chinois, ce SUV ne devrait pas dépasser 15 000 euros, et ce avant bonus, selon Le Point. Si le barème actuel du bonus est prolongé, les acheteurs pourraient débourser moins de 11 000 euros. Pour rappel, le bonus pour l’achat d’un véhicule électrique est actuellement plafonné à 6 000 euros et ils se réduira à 5 000 euros en 2021 et 4 000 euros en 2022. Dans le cas d'un modèle à 15 000 euros, ce bonus ne peut néanmoins pas dépasser 27 % du prix d'acquisition de l’auto, soit 4 050 euros. En proposant une auto électrique à 15 000 euros, Renault assomme la concurrence et notamment Skoda et sa Citigo iV. Vendue à 21 600 euros (hors bonus), la Tchèque devance toujours les Volkswagen e-Up et Seat Mii Electric dans le classement des voitures électriques les moins chères.

Emissions de CO2 : un positionnement stratégique pour Renault

Selon des informations recueillies par Le Point, la marque au losange envisage de produire chaque année entre 20 000 et 30 000 unités pour l’Europe. Un objectif élevé pour un marché qui reste encore minoritaire. Malgré une hausse des ventes de 80 % (360 000 unités écoulées), les voitures électriques ont représenté 2,3 % du marché automobile européen en 2019.

Avec ce positionnement « low cost » Renault n’espère pas seulement marquer de son empreinte le marché de l’électrique. Depuis le premier janvier 2020, les constructeurs automobiles doivent respecter la réglementation européenne qui impose pour les véhicules neufs des émissions de CO2 inférieures en moyenne à 95 grammes par kilomètre. Pour chaque gramme de dépassement, les constructeurs devront payer 95 euros pour chaque voiture vendue en Europe. Une pénalité pouvant s’avérer assez lourde. Surtout si Renault et Dacia ne parviennent pas à rectifie le tir. L’année dernière, la marque au losange a présenté un niveau d'émission à 110 grammes. La marque « low cost » était quant à elle à 119 grammes.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
8 RÉACTIONS
Renatos 26/02/2020 à 12:31
C’est quand même bizarre que la France a besoin de la Chine pour rouler en électrique la suite risque d’être pénalisant pour l’emploi et aussi pour le coût des charges,qu’elle autonomie ont ces véhicules ?
Tony 26/02/2020 à 10:27
Autonomie trop limité et temps de recharge rendant pénible les long trajets. Il serait temps que Renault comprenne que tout le monde n'a pas accès à une borne de rechargement ni la possibilité d'installer une borne chez lui.
Electricar 25/02/2020 à 19:06
L' autonomie n' est pas abordée. C est souvent un frein à l achat. Quelle batterie ? Sûrement la même qui est sur la petite cousine Zoé. ..
BOIROT 25/02/2020 à 12:40
je suis suprise par la valeur importante du CO2 au km; n'y a t-il pas une erreur ? ? Pourquoi RENAULT n'a pas de voitures HYBRIDES ? ? ?
SERGENT 25/02/2020 à 11:54
UN votre descriptif passe sous silence l'AUTONOMIE de votre véhicule, LA DURÉE DE VIE DES BATTERIES, le PRIX moyen pour une RECHARGE et sa DURÉE....... DEUX au lieu d'un SUV prévoyez vous un véhicule famille 3 portes plus FAMILIAL qu'un "CHAR D'ASSAULT.......... et TROIS pour finir LA REPRISE de l'ancien Véhicule sera-t-elle impactée à la baisse et dans quelle MESURE..... car acquérir un véhicule 15.000 € c'est intéressant mais la reprise de l'ancien PAYÉ 28.000 € sera de quel Montant............. MERCI POUR VOTRE RÉPONSE.........!!!!!
Vincent 25/02/2020 à 11:27
Oui mais avec ce satané conoravirus on est cuit
PIERRE 25/02/2020 à 07:52
7000 à 9000 euros en Chine et 15000 euros chez nous, on ira les acheter en Chine ! Encore un SUV, toujours des SUV, pour déplacer une personne ou parfois deux, pas besoin de voiture d'une tonne ! Le monde va mal, dites-vous, on se demande bien pourquoi ?
Catuogno 24/02/2020 à 08:00
A 15 000€ un SUV électrique ça me plais bien , y a plus qu'a le voir et l'essayer .

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES