Cet été, mettez votre maison en location - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Cet été, mettez votre maison en location

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Cet été, mettez votre maison en location

|
Consultations : 1530
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance habitation : Economisez sur votre assurance habitation

Et si, pendant vos vacances, vous gagniez de l’argent ? Pour ce faire, il suffit de mettre en location votre logement pendant que vous vous trouvez ailleurs, en France ou à l’étranger, pour profiter d’un repos bien mérité. Mais, encore faut-il veiller à respecter la réglementation en vigueur. Explications.

Evitez les litiges éventuels

Une fois que vous vous êtes faits à l’idée que des inconnus allaient dormir dans votre lit, notez qu’il existe quelques précautions afin d’éviter les différends et litiges.

Tout d’abord, veillez à bien fournir au locataire toutes les informations utiles relatives au logement. Par exemple, indiquez avec exactitude la distance qui sépare votre domicile de la plage.

Ensuite, le contrat de location doit renfermer tous les détails pertinents comme la durée de la location, le montant de la garantie, les modalités pour la remise des clés ou encore le montant des arrhes.

Enfin, n’oubliez pas de procéder à un état des lieux à l’entrée mais aussi à la sortie des locataires. De cette manière, s’il apparaît que des dégâts ont été causés, vous pourrez vous rembourser à partir du dépôt de garantie.

La location saisonnière autorisée

Peut-être ne le savez-vous pas mais certaines villes françaises ont décidé de réglementer de manière très stricte la location saisonnière afin de limiter l’essor de plateformes comme Airbnb.

Toutefois, en dépit d’une telle réglementation peu favorable, il reste possible de louer votre résidence principale à des touristes à condition qu’il s’agisse d’une location « à titre exceptionnel ». Autrement dit, votre logement doit être loué pour une durée inférieure à 4 mois par an. Vous ne risquez donc pas d’être inquiété par les pouvoirs publics si vous louez de manière occasionnelle.

Et la sous-location ?

En vertu de la loi, la sous-location de la résidence principale est interdite. D’ailleurs, cette interdiction est rappelée dans la notice d'information à annexer impérativement au contrat de location du logement.

Toutefois, l’accord « exprès et écrit du propriétaire » donné à la sous-location permet de contourner cette interdiction initiale.

Pendant vos vacances au soleil, louez votre domicile à des touristesEt, mieux vaut obtenir cet accord car, à défaut, le locataire s’expose à la résiliation pure et simple du bail, à une demande de dommages et intérêts voire à des sanctions pénales. Moralité : demandez l’autorisation du propriétaire et, en cas de refus de sa part, ne persistez pas dans votre projet de sous-location.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS