• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Changer d'assurance crédit ? Ca embête toujours les banques !

Publié par le

L’assurance de prêt de la banque n’est pas obligatoire

La loi Lagarde, puis la loi Hamon, deux mesures en faveur des consommateurs dans le cadre de l’assurance emprunteur n’empêchent toujours pas les banques de retenir leurs clients. Le Comité consultatif du secteur financier (CCSF) fait des propositions en faveur des consommateurs.

L’assurance de prêt de la banque n’est pas obligatoire

Les consommateurs peuvent en effet opter pour une couverture concurrente de celle proposée par l’établissement prêteur. Et il est d’ailleurs recommandé de comparer les assurances crédit afin d’en trouver une moins chère, histoire d’économiser parfois jusqu’à quelques milliers d’euros sur le cout total du crédit.

En revanche, cette assurance concurrente doit proposer des garanties équivalentes à celle demandé initialement par la banque. C’est la seule condition que les consommateurs doivent respecter pour pouvoir changer d’assurance.

Or d’après les troisième avis sur l’assurance emprunteur rendu par le CCSF, il reste du travail pour que les résultats de la délégation d’assurance s’améliorent encore.

Délégation d’assurance : encore des refus mal justifiés

Malgré cette marge de progression, la délégation d’assurance a permis non seulement d’améliorer la qualité des garanties d’assurance emprunteur mais également la baisse globale du tarif d’assurance.

Toutefois, le CCSF pointe du doigt encore quelques mauvaises habitudes en défaveur du consommateur. Par exemple, le refus de certaines banques, insuffisamment motivé ; la méconnaissance des banques vis-à-vis des équivalences ; ou encore le non-respect des délais (10 jours ouvrés pour l’examen de l'équivalence du niveau de garantie).

De nouvelles recommandations du CCSF

Pour continuer d’améliorer le taux de délégation d’assurance en faveur des consommateurs, le CCSF préconise encore quelques améliorations :

  • Le prêteur doit proposer une couverture adaptée au profil et au projet d’emprunt de l’emprunteur
  • Le prêteur doit fournir la liste des critères de l’assurance, et ce le plus tôt possible (c’est-à-dire avant l'émission de l'offre de prêt
  • Le préteur doit remettre une liste exhaustive des pièces pour son dossier de délégation d’assurance
  • Une bonne coordination entre les acteurs du prêt : prêteurs, emprunteurs, assureurs, etc.
  • En cas de refus de la délégation d’assurance, le prêteur devra informer l’emprunteur des recours qui s’offrent à lui
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES