• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Les Newsletters Assurland

Circulation interfiles : découvrez toutes les infos utiles

Publié par le

N’ignorez plus rien de la circulation interfiles

Autorisées dans 11 départements français « particulièrement embouteillés », les remontées de files par les deux-roues sont officiellement expérimentées depuis le 1er février 2016. Si le principe apparaît assez simple - il s’agit de remonter une file au guidon d’un deux-roues - il s’accompagne de quelques règles à connaître. Explications.

Circulation interfiles : les départements

Huit départements en Ile-de-France ainsi que le Rhône, la Gironde et les Bouches-du-Rhône ont été choisis pour l’expérimentation de la circulation interfiles.

Toutefois, comme le rappelle le ministère de l’Intérieur, il ne faut pas y voir une légalisation de cette pratique non autorisée par le Code de la route. Il s’agit en fait de permettre des déplacements plus fluides « sur des routes congestionnées », de définir un cadre sécurisé pour une pratique potentiellement dangereuse mais aussi de sensibiliser tous les usagers de la route pour un apaisement des tensions.

Circulation interfiles : les conditions

Le ministère de l’Intérieur est donc venu préciser les règles applicables à l’expérimentation de la circulation interfiles.

Ainsi, cette pratique est autorisée dans les circonstances suivantes :

  • La circulation est dense et s’établit en files ininterrompues sur toutes les voies ;
  • L’espace entre les files apparaît suffisant (il ne s’agit pas de forcer le passage !) ;
  • Les deux et trois-roues motorisés qui mesurent moins d’un mètre de large ;
  • A 50 km/h au maximum en veillant à adapter la vitesse selon les conditions de circulation ;
  • Sur les axes comptant au moins deux fois deux voies séparées par un terre-plein central où la vitesse autorisée est fixée entre 70 et 130 km/h.

En revanche, l’expérimentation de la circulation interfiles n’est pas autorisée dans les cas suivants :

  • En ville et sur les routes non séparées par un terre-plein central ;
  • Les side-cars, les tricycles à voie très large et les quadricycles ;
  • La voie est couverte de neige, de verglas ou en travaux ;
  • Le dépassement d’un autre deux-roues motorisé qui circule en interfiles.

Circulation interfiles : les sanctions

Dans les zones retenues pour expérimenter la circulation interfiles, les infractions aux règles du Code de la route seront sanctionnées de la manière suivante :

  • Excès de vitesse au-delà de 50 km/h en interfiles : une amende (de 135 euros à 1 500 euros) assortie d’un retrait de points (de 1 à 6 points) ;
  • Vitesse excessive : une amende forfaitaire de 135 euros ;
  • Non-respect de la distance de sécurité : une amende forfaitaire de 135 euros assortie d’un retrait de 3 points ;
  • Dépassement par la droite : une amende forfaitaire de 135 euros assortie d’un retrait de 3 points ;
  • Changement de voie sans avertissement préalable : une amende forfaitaire de 35 euros assortie d’un retrait de 3 points.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES