Comment bien remplir un constat amiable ? - La famille Jassurmalin

Guide de l'assurance > La famille Jassurmalin > Comment bien remplir un constat amiable ?

La famille Jassurmalin

Les histoires de la famille Jassurmalin

Comment bien remplir un constat amiable ?

|
Consultations : 8230
Commentaires : 0
Assurance voiture : bien remplir sont constat amiable

Nathalie JASSURMALIN est plutôt du genre à respecter les règles. Conséquence, elle peut être satisfaite d'elle, de sa bonne conduite en tout cas. De fait, l'année touche à sa fin, et pour elle : pas un point de moins sur son permis de conduire, pas un excès de vitesse, pas un feu rouge brûlé (ni même un passage à l'orange), bref pas un PV, même pas pour un dépassement d'horaire de stationnement en centre-ville. Et bien sûr, côté assurance auto, de nouveaux bonus en perspective !

Accident matériel : remplir un constat amiable

Et puis voilà qu'hier, en fin d'après midi, alors qu'elle rentrait tranquillement chez elle, pof, un accrochage. Assez sérieux. A priori un refus de priorité. Une voiture qu'elle n'a pas vu venir. Heureusement, pas de dégâts corporels pour les conducteurs mais des voitures endommagées, des ailes pliées, des portières enfoncées et des capots drôlement tordus. Résultat ? Je vous le donne en mille ? Résultat : constat !

L'occasion de vous redonner quelques conseils lorsque vous êtes, vous aussi, amené à remplir un constat amiable suite à une collision. Entendez par constat, un formulaire généralement délivré par votre assureur, dont le but est d'établir de façon précise et détaillée les circonstances du sinistre.

Alors déjà, règle N°1, quoiqu'il advienne, que vous soyez pressé, fatigué, voire un peu sonné par le choc, ne laissez jamais à l'autre conducteur le soin de remplir la partie du constat qui vous concerne. Et bien entendu, ne signez rien en bas de la page si vous n'y avez pas vous-même porté vos propres informations et remarques.

Plus concrètement maintenant, que devez-vous inscrire sur ce constat ? Commençons par la partie recto, la plus importante. Là, vous devez déjà remplir la colonne qui vous est réservé : nom, prénom, numéro d'immatriculation, compagnie d'assurance, etc? Ensuite, vous devez cocher les cases en vertical pour déterminer les responsabilités, et décrire, d'une part à l'aide du croquis, et d'autre part par vos annotations, les circonstances de l'accident.

Constat amiable : que faire en cas de désaccord ?

Si vous ne partagez pas la version de l'autre partie, indiquez-le dans le cadre « observation ». Par ailleurs, ne cochez aucune case si les situations indiquées ne reflètent en rien la vôtre. Sachez d'ailleurs au passage qu'une fois cochées, les cases prévalent généralement sur le croquis. Enfin, pour plus de crédit encore, n'hésitez pas à joindre tous les témoignages des personnes qui ont assisté à la collision. Notez également leurs coordonnées.

En ce qui concerne « les dégâts apparents », si vous avez du mal à les estimer, complétez par, je cite : « sous réserve des dégâts matériels et mécaniques non observés ».

Une fois cette page remplie et signée par les deux parties, ne faîtes plus de corrections. Le risque ? Vous soupçonner de fraude !

En revanche, vous pouvez remplir tranquillement chez vous le verso du constat et y apporter d'autres précisions, bien que celles-ci auront moins de valeur.

Enfin dernier conseil, s'il s'agit d'un tout petit sinistre, interrogez-vous sur l'intérêt que vous avez ou non à le déclarer. Pourquoi ? Parce que dans certains cas, la franchise peut être supérieure aux coûts de la réparation. Et puis bien sûr, si vous êtes en tort : adieu les bonus, bonjours les malus !

Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !