• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

La famille Jassurmalin

Comment l'assurance santé prend-elle en charge les prothèses dentaires ?

Publié par le , Mis à jour le 24/04/2017 à 10:53

Assurance santé et sécu : les prothèses dentaires

Papi Henri Jassurmalin n’a plus 20 ans et n’a plus toutes ses dents ! 
 
« L’âge n’est pas une fatalité ! » se dit-il. « Je vais aller voir un dentiste pour me faire poser une prothèse pour avoir une nouvelle dentition » déclare Henri à sa femme.
 
« Heureusement que l’on a souscrit une assurance santé efficace en matière de soins dentaires », répond Jeanne. 

Différentes prothèses dentaires

 
Lors de sa consultation chez le dentiste, Henri explique vouloir une prothèse dentaire afin de combler les dents manquantes. Cette situation lui gâche la vie : il n’ose plus sourire et par-dessus tout il a du mal à mâcher la nourriture. La pose d'une telle prothèse a des fins esthétiques mais représente également une intervention de confort.
 
Après l’avoir ausculté, son médecin lui explique que c’est tout à fait possible. Il existe deux sortes de prothèses dentaires : les prothèses fixes et les prothèses amovibles
 
Il existe deux sortes de prothèses fixes : 
 
   - Le bridge remplace une ou deux dents en s’appuyant sur les dents latérales
   - La couronne recouvre la dent abîmée
 
La prothèse amovible est en quelques  sortes un dentier que la personne peut mettre et enlever à sa guise. La prothèse peut être totale (remplace toutes les dents) ou partielle (seulement une partie de la dentition). Il faut savoir que cette dernière est moins stable et moins confortable qu’une prothèse fixe. 
 

Prothèses dentaires : un coût relativement élevé

 
La plupart du temps, les dentistes pratiquent des dépassements d’honoraires ce qui a tendance à alourdir les tarifs relatifs à la pose de prothèses dentaires. 
 
« Vous pouvez me faire un devis pour la prothèse, s’il-vous plaît ? », demande Henri à son dentiste.
Les tarifs étant plutôt élevés, il convient effectivement de demander un devis à son dentiste et ne pas hésiter à en demander à d’autres professionnels de santé.
 

Sécu et assurance santé : quelles prises en charge ?

 
La prise en charge de la Sécu s’arrête à hauteur de 70 % du tarif de convention, établit entre 21 et 28 euros pour une consultation. Ce tarif est bien en dessous des frais réels qui incluent les dépassements d’honoraires.
Pour les prothèses elles-mêmes, la Sécu prend également en charge à hauteur de 70 % sur un tarif de convention spécifique à chaque prothèse.
 
   • Les couronnes : base du remboursement 107,50 euros ; remboursement Sécu 75,25 euros
   • Les Bridge : base du remboursement 279,50 euros ; remboursement Sécu 195,65 euros
   • Prothèse amovible partielle : base du remboursement 64,50 euros ; remboursement Sécu 45,15 euros
   • Prothèse amovible totale : base du remboursement 182,50 euros ; remboursement Sécu 127,75 euros (Sources : ameli.fr, mise à jour décembre 2010)
 
Le reste est à la charge du patient. Si ce dernier possède une assurance santé qui rembourse ce type de dépenses (comme c’est le cas pour Henri Jassurmalin), la prise en charge peut-être plus intéressante et le restant à charge moins important. 
 
L’assurance santé vient ainsi compléter les remboursements de l’Assurance Maladie.
 
« Vous avez une assurance  ? » demande le dentiste à Henri.
 
« Vous savez, j’ai utilisé un comparateur d’assurance santé pour trouver le contrat santé idéal ! C’est mon fils qui m’a montré comment faire ! Elle prend en charge ce type de dépense », explique fièrement Henri. « Mais n’hésitez pas à me faire une ristourne ! » termine-t-il en plaisantant !
 
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES