Contrôle technique : les motards mobilisés - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Contrôle technique : les motards mobilisés

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Contrôle technique : les motards mobilisés

|
Note :
Consultations : 2255
Commentaires : 3
Simulation gratuite d'assurance moto : Economisez sur votre assurance moto

Des associations de motards ont récemment manifesté aux quatre coins de l’Hexagone pour dire leur refus du contrôle technique moto obligatoire à la revente du véhicule. Selon les amateurs de deux-roues, cette mesure attendue à la fin 2017 n’aurait aucune espèce d’impact sur la sécurité routière. Coup de projecteur.

La revente d’un engin de plus de 2 ans

Ils étaient en région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA), à Paris et ailleurs en France. Les 16 et 17 avril 2016, les motards ont manifesté afin de montrer leur opposition au contrôle technique moto qui doit bientôt devenir obligatoire pour toute personne désireuse de revendre un deux ou trois-roues motorisés de plus de deux ans.

Cette mesure a été annoncée à l’automne 2015 par le Premier ministre Manuel Valls pour lutter contre la surmortalité des conducteurs de deux-roues, scooters et autres trois-roues sur les routes de France.

Aucun impact sur la sécurité routière

Toutefois, Nathanaël Gagnaire, délégué général de la Fédération Française des Motards en Colère (FFMC), estime que le contrôle technique moto obligatoire n’aura aucun impact en terme de sécurité routière. Il n’y voit qu’un « effet d’annonce » en réaction aux mauvais chiffres de sécurité routière.

Les motards ont dit « non » au contrôle technique A l’appui de cette affirmation, il évoque une étude réalisée dans 5 pays du Vieux continent selon laquelle l’état technique de la moto était la « cause unique et directe » dans seulement 0,3 % des accidents de motos.

Et, l’intéressé de conclure en considérant que cette mesure ne profitera qu’aux seules entreprises de contrôle technique, les « vraies vices » étant souvent dissimulés dans le moteur et nécessitant des vérifications plus approfondies.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
3 réactions


encore un mensonge de plus de la gauche pour gagner de l'argent sur le dos des français ;rien à voir avec la sécurité souvent les motards ne sont pas responsable,mais les automobilistes qui ne les respectent pas

Le pouvoir exécutif Français est toutes tendances confondues est de réputation mondiale totalement inculte et incompétent et ce depuis déjà plusieurs décennies pour ce qui est d'appréhender les solutions concernant la moto. Après notre cuisant échec industriel en terme de production, nous sommes dans l'incapacité dans assurer la pérennité pour les utilisateurs. La pratique de la moto est un art de vivre que j'aimerais partager avec beaucoup plus de gens mais hélas je ne suis pas né dans le bon pays pour cela. Une certaine presse écrite et audiovisuelle est aussi responsable de ce constat en colportant des idées négatives sur le sujet. La centrale de Fukushima a passé à côté elle du contrôle technique. Ce n'est pas dangereux puisque cela produit de l'électricité pour les futures motos écologiques et sécurisées

pour les motos vals n,a rien compris il n,en,a jamais enfourché une,ferait mieux de s,occuper des cyclos qui sont les plus accidentogènes et qui modifient les statistiques sur la sécurite et la créditibilité des motards voir aussi automobilistes l,alcool le tél.au volant, qui changent de files sans clignos créent la plupart des accidents avec les motards
S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS