E-cigarette et tabac : lequel est le plus nocif ? - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > E-cigarette et tabac : lequel est le plus nocif ?

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

E-cigarette et tabac : lequel est le plus nocif ?

|
Note :
Consultations : 1297
Commentaires : 3
Simulation gratuite d'assurance santé : Economisez sur votre assurance santé

Outre-Manche, les autorités sanitaires ont tranché : la cigarette électronique, également dénommée « e-cigarette » ou « vapoteuse », est recommandée pour arrêter de fumer. Les autorités françaises, quant à elles, se montrent plus floues, nuancées. Etat des lieux.

Une « fraction de nocivité »

Si l’on en croit l’étude réalisée par le Public Health England, organisme rattaché aux autorités sanitaires britanniques, la cigarette électronique serait environ 95 % moins nocive que le tabac. C’est pour cette raison que son usage est recommandé pour tout fumeur qui souhaite en finir avec la cigarette « classique ».

Appartenant au Public Health England, le professeur Kevin Fenton considère que le fait de vapoter n’est pas complètement sans risque pour la santé. Toutefois, par comparaison avec le tabac, l’e-cigarette ne comporte qu’une « fraction de nocivité ».

Et, cette enquête de signaler que la majorité des composants chimiques responsables des maladies dues à la consommation de tabac ne figure pas dans les cigarettes électroniques. C’est pourquoi la vapoteuse serait approximativement 95 % moins nocive que la cigarette « traditionnelle ».

Enfin, l’inhalation passive des « fumées » de l’e-cigarette serait elle aussi moins nocive pour la santé que le tabagisme passif.

La HAS plus mesurée

Santé : l?e-cigarette moins nocive ?Réalisée grâce à des fonds publics, cette étude britannique vient contredire un rapport de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) dévoilé en août 2014. L’enquête onusienne préconisait effectivement un encadrement strict de l’e-cigarette et notamment l’interdiction de sa vente aux mineurs et de son utilisation en milieux fermés.

Dans l’Hexagone, la Haute Autorité de Santé (HAS) s’est prononcée en faveur d’une tolérance de la cigarette électronique à des fins de sevrage. Mais, cela ne vaut pas pour autant recommandation explicite.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
3 réactions


Je peux témoigner que le "vapotage" m'a permis d'arrêter complètement de fumer sans aucun stress et il n'y a pas d'accoutumance.

Bonjour, Pour moi tout est nocif, j'ai été délivré de la cigarette depuis 1988 ainsi que de l'alcool, tout ce qui est fait comme les médicaments tout ce qui est et ressort du scientifique est du poison a plus ou moins grandes doses, ce sait de quoi je parle, je viens de subir 6 chimio qui m'ont détruit , Bien à vous

2 ans plus édemie que je vapote bien sur avec du produit qui contient de la nicotine mes j ai jamais retoucher une vrai cigarette plus envie du tout !!! en pleine forme et j ai rajeunie de 10 ans !comme quoi les produit nocif dans la vrai cigarette sont une bombe a retardement .
S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS