Economie participative et assurances : le bon ménage ? - Les Newsletters Assurland

Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Les Newsletters Assurland > Economie participative et assurances : le bon ménage ?

Les Newsletters Assurland

Retrouvez ici les Newsletters envoyées par Assurland.com

Economie participative et assurances : le bon ménage ?

|
Consultations : 1623
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Location de voiture entre particuliers, location d’appartement ou encore prêt de matériel, tous ces concepts deviennent peu à peu monnaie-courante en France. Mais qu’en est-il de la question des assurances dans ce que l’on appelle l’économie participative ? Le point avec Assurland.

L’économie participative dans le secteur automobile

  • L’assurance auto et le covoiturage

Le covoiturage consiste à partager un trajet automobile avec un ou plusieurs tiers, en les faisant participer aux frais relatifs au trajet lui-même (péages d’autoroute, essence, etc.). Les covoitureurs sont tous couverts par l’assurance du véhicule utilisé pour le covoiturage.

Il est tout de même préférable que le propriétaire du véhicule servant au covoiturage déclare cette activité à son assureur. De plus, le propriétaire du véhicule doit s’assurer qu’il détient la garantie « prêt du volant » s’il invite l’un des covoitureurs à prendre le volant de la voiture.

  • Location de voiture entre particuliers et assurance automobile

Autre service automobile : la location de voiture entre particuliers qui consiste cette fois à louer un véhicule à un autre particulier contre une somme d’argent relative à la location elle-même. Le propriétaire de la voiture ne fait donc pas parti du trajet. La couverture dépend de l’assurance auto souscrite. Il est impératif pour le propriétaire de la voiture d’avoir souscrit un contrat d’assurance indiquant le prêt du volant.

Par ailleurs, certains sites proposent des assurances automatiquement incluses qui couvrent les dommages de la voiture en cas d’accident par exemple.

En cas d’accident, c’est le locataire de la voiture (et non le propriétaire qui loue son véhicule) qui devra payer le montant de la franchise.

  • Réparer soi-même sa voiture, attention !

Certains garages associatifs proposent aux automobilistes de réparer eux même leur véhicule. Mais attention à ce service qui peut attirer par des tarifs défiants toute concurrence : en cas d’accidents lié à la réparation de la voiture, l’automobiliste n’est pas couvert par son assurance.

A l’inverse, en cas d’accident, d’intervention de l’expert et d’une réparation « faites-maison », l’indemnisation de l’assureur sera faites sur un taux horaire différent d’une réparation faites par un professionnel. Pour indemniser les réparations auto, les assureurs comptent en effet environ 60 euros pour le tarif heure d’un garagiste. En le faisant soi-même, l’indemnisation se basera sur un taux horaire de 10 euros de l’heure.

L’économie participative dans le secteur de l’habitation

  • Location de son appartement à un particulier 

Prêt de voiture entre particuliers : comment êtes vous couverts ?Les sites comme Airbnb permettent de louer son appartement à d’autres particuliers. Mais louer son appartement à des inconnus n’est pas sans risques, et certains sites proposent des assurances incluses avec la location, histoire de rassurer ceux qui prêtent l’appartement. Certains sites n’hésitent pas à proposer des couvertures allant jusqu’à 700 000 euros. Bien sûr sous conditions :

- Il faut être propriétaire du logement

- Ou locataire, mais il faut avoir eu l’autorisation de sons propriétaire pour faire de la sous-location

- Prouver une tentative d’entente avec l’hôte responsable des dégâts

  •  Location de matériel

Enfin, les services de prêts de matériel ou de location (comme la location d’outils par exemple) offrent également des garanties. Attention toutefois à l’intérêt de ces couvertures, qui dépendra grandement de la valeur de l’appareil loué.  Ces garanties sont souvent plafonnées et sont soumises à une franchise. Si l’objet mis en location n’a que peu de valeur, il n’est peut-être pas utile de l’assurer.

Les assurés couverts par une multirisque habitation peuvent potentiellement être couverts, hors cas d’exclusion.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux newletters par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS