Les Newsletters Assurland

Et si je ne peux pas souscrire d'assurance crédit ?

Publié par le , Mis à jour le 23/08/2019 à 10:51

Comment faire quand votre banque refuse de vous assurer pour votre crédit ?

En contractant un emprunt à la banque, cette dernière demande une garantie supplémentaire pour s’assurer que les mensualités vont être payées, même en cas d’incapacité de l’emprunteur. C’est ce qu’on appelle l’assurance crédit. Mais certains n’ont pas le profil idéal de l'emprunteur et se voient refuser l’accès à cette assurance. Comment faire pour emprunter ?

Dans quels cas peut-on se voir refuser l’assurance crédit ?

Hors cas de délégation d’assurance qui ne respecterait pas les règles d’équivalence de garanties, il peut arriver qu’un emprunteur n’ait pas le profil adéquat au regard des assureurs pour pouvoir souscrire sans risque une assurance de prêt immobilier. Il s’agit en général de profils jugés « à risque » par l’assureur. Mais c’est quoi au juste un profil à risque ?

Il existe plusieurs critères, selon chaque assureur, qui définissent un profil d’assuré à risques. Un assureur pourra refuser d’assurer un client alors qu’un autre acceptera, mais peut-être à un tarif plus élevé pour compenser le risque.

Les différents risques qui peuvent donner à un refus d'assurance crédit :

  • Un problème de santé,
  • L’âge,
  • Une profession à risques,
  • La pratique d’un sport à risques,
  • Le lieu de résidence,
  • Un co-emprunteur à risques,
  • Etc.

 

calculatrice-argent-taux-vie-credit

 

Quelles alternatives au refus d’un assureur ?

Heureusement, il existe plusieurs alternatives pour pouvoir accéder quand même au crédit immobilier. Car en effet, si l’assurance emprunteur n’est pas légalement obligatoire, les banques contraignent leurs clients à souscrire cette assurance.

Mais comment faire quand un assureur refuse de vous assurer ?

  • La délégation d’assurance : si l’assurance de groupe initialement proposée par la banque est refusée, il reste la possibilité de faire jouer la loi Lagarde en optant pour une autre assurance du marché,
  • La convention AERAS (« s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé ») : à utiliser en cas de refus pour problème de santé,
  • L’hypothèque d’un bien immobilier : le sien, celui d’un tiers, mettre un logement en hypothèque permet à la banque de le conserver en garantie pour le vendre en cas de défaut de paiement,
  • Trouver une caution qui s’engage à rembourser les mensualités de l’emprunteur en cas de non-paiement,
  • Le nantissement est une garantie financière que l’emprunteur met entre les mains de la banque sans pour autant en perdre la propriété. En cas de défaut de paiement, la banque se servira sur cette garantie pour rembourser le prêt.
 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES